Aller au contenu principal

Ardisson et Jerem: cette leçon vaut bien un fromage (Babybel), sans doute?

23 janvier 2018

Publié le par

***

M’est avis que les choses vont aller de plus en plus vite dans l’affaire de « pédophilie » présumée qui met en cause, entre autres, Jerem, le pote à Ardisson.

La gravité des accusations est extrême, et tourne à l’affrontement judiciaire  entre le « spécialiste » (sic) de la « téléréalité », autrement dit du néant, Jérémy Gisclon dit Jeremstar, son pote Pascal Cardonna dit «Babybel», et les accusateurs de ces deux sommités de la téloche.

Pascal Cardonna (qui est un salarié de Radio France) apparaît dans les vidéos de Jeremstar notamment sur Snapchat, sous le surnom de «Babybel». Et les accusations se multiplient sur les réseaux sociaux contre ce Babybel, l’accusant d’avoir  eu des relations sexuelles avec des garçons mineurs.

Pascal Cardonna, combien de plaintes contre lui dans les prochains jours? C’est ce que se demande la presse. Un jeune homme, qui s’appelle ou se fait appeler « Annoir », aurait porté plainte contre « Babybel » pour (entre autres) corruption de mineurs, agression de mineurs et abus de faiblesse. Et aussi contre Jérémy Gisclon (le pote à Ardisson) pour complicité de tous ces chefs d’accusation…

Qui sait ce qu’il y a de vrai dans tout ça? De faux? Qui sait quelles vengeances, provenant de qui sait quels événements advenus dans les milieux des « spécialistes de la téléréalité », ou quelles recherches d’une misérable publicité s’expriment ici, à travers ces délations sur les réseaux sociaux et à travers ces plaintes (dont toutes n’ont pas été, me semble-t-il, confirmées officiellement par les Parquets)…

Ce matin, sur ce blog, j’écrivais ceci. Pense -t-on que je l’aie écrit au hasard? Pense-t-on que j’écrive quoi que ce soit, sur ce blog, au hasard?

Des journalistes – femmes et hommes – et des pas journalistes harcelaient David Hamilton par téléphone, en octobre et novembre 2016, et cela jusque dans son immeuble (et cela, malgré l’âge de David Hamilton, 83 ans, et aussi malgré le fait que David Hamilton avait indiqué par un communiqué ne plus vouloir avoir de rapport avec la presse). Harcèlement téléphonique, harcèlement de messages glissés (par exemple) sous sa porte. Et de bien d’autres espèces. Ces journalistes pensent-ils que je l’ignore? Ils se tromperaient lourdement. Leurs listes ont déjà été communiquées à qui il fallait. Attention, les amis, c’est pas toujours trop légal, tout ça, de la façon dont vous l’avez fait… (Blog « En défense de David Hamilton », ce matin)

Selon l’avocat de Cardonna-Babybel, l’internaute qui se fait appeler « Annoir » se serait rendu à son domicile, samedi 20 janvier au soir : «Il s’est introduit, en voiture, avec trois malabars sur le parking de la résidence de mon client.»

Il y aurait eu, selon Me Dubourd, plusieurs voisins témoins de la scène. L’avocat explique, mardi soir, à Libération, envisager de porter plainte contre Annoir pour mise en danger de la vie d’autrui, tentative d’intrusion, et «peut-être même tentative de meurtre».

Annoir (qui ne se cache pas du tout des journalistes, et n’opère nullement dans l’anonymat des lâches) nie en bloc ces accusations: «Je ne vois pas pourquoi j’aurais fait ça. On est en pleine procédure, j’attends que la justice fasse son travail.»

Mais la question, pour le blog « En défense de David Hamilton », est ailleurs.

En octobre et novembre 2016, des personnes – des journalistes et des pas journalistes – ont harcelé téléphoniquement David Hamilton. Ces personnes ont téléphoné ou fait téléphoner à David Hamilton. Lequel avait 83 ans et avait rendu public par communiqué son désir de ne pas avoir de contacts avec les journalistes. Des personnes se sont introduites, sans autorisation, dans son immeuble du 41 boulevard du Montparnasse. Vous voulez leurs noms? C’est quand je veux moi.

Je sais qui sont ces personnes, dont certaines sont journalistes, d’autres des vedettes fort connues de la télévision dont, pour l’instant, je ne peux pas citer le nom. Mais naturellement, si on me le demande, je le citerai… Un jour ou l’autre, je le citerai. Telle est ma stratégie. C’est intentionnel.

Et donc, c’est intéressant tout ça. Il y a des avocats qui disent vouloir porter plainte contre qui entrait sur le parking du sieur Cardonna.

Il faut communiquer ça aux gens qui entraient dans l’immeuble de David Hamilton!

*

Jeremstar qualifie également Annoir d’«affabulateur». Qui sait? Ce sera à la justice de le détermoner.

Quant à la « conseillère en communication » du « spécialiste-de-la-téléréalité » Jerem, elle affirme que son client, ne «cautionne pas, si tant est que cela soit avéré, que Pascal Cardonna le-salarié-de-Radio-Franceait pu se servir de lui pour inviter de jeunes hommes».

Mais « si cela a bien eu lieu », Jeremstar (le spécialiste de la téléréalité, et pote à Ardisson) affirme (toujours par le biais de sa conseillère: on n’est jamais trop aidé) qu’il n’était « pas au courant ». Remarquez, il a pourtant pris ses distances, officiellement, avec Pascal Cardonna. On n’est jamais trop prudent.

From → divers

Commentaires fermés