Aller au contenu principal

Petit ajout à l’article du 6 août sur le trinôme infernal.

8 août 2021

On peut noter que, pendant que des « philosophes de plateau télé » et autres mondialistes patentés dégoisent leurs insanités et leur haine de classe ou de caste à l’encontre du Peuple dont les plus décidés, conscients, éclairés sont dans la rue, des crétins de politicards le dénigre également et s’accordent avec le totalitarisme macronien. Tant à « gauche » qu’à « droite ».

Comme le dit fort justement Asselineau dans un « touite » récent en reprenant la vieille et plus qu’actuelle réflexion de De Gaulle : « En France, la gauche trahit le peuple et la droite trahit la nation » :  » De Gaulle avait raison. Des centaines de milliers de Français manifestent partout en plein mois d’août contre Macron [et sa mafia mondialiste]. Les partis « d’opposition » sont tous aux abonnés absents : RN, LR, PS, EELV, PCF, LFI, LO … La gauche ne défend pas le peuple. La droite ne défend pas la France. »

On pourrait ajouter que les notions de gauche et de droite et du centre sont mortes et que la mélasse politicienne se partage le gâteau avec des chiffres hallucinants d’abstentionnistes dont on retrouve un bon nombre dans les présentes manifestations de masse. Au moins les temps présents ont l’avantage de montrer la mort également quasi totale de l’esprit de récupération. Se croyant éternels et tellement au-dessus de la « plébaille », toute cette mafia politicarde est en train de vivre ses derniers jours, elle et tous ses affidés encore un peu fidèles (bien évidemment uniquement par intérêt égoïste : un permis de construire dans une zone non constructible, un petit boulot à la mairie, ou un appel d’offre douteux…)

Et l’on pourrait même ajouter qu’il en va de même avec les notions d’extrême-gauche et d’extrême-droite. On a vu ainsi dans un dernier sursaut électoraliste des « insoumis » voter contre le PA$$ Sanisette, tout en se bouchant le nez pour ne pas respirer des effluves nauséabondes de « gueusisme Gilet Jaune » (sic) ou de « fâchisme  populiste » (et resic).

Les plus comiques étant sans doute les sectes trotskistes comme LO et le NPA dont les dogmes sont en total désaccord avec la réalité du mouvement populaire qui se dessine depuis l’arrivée de Macron et de sa chienlit mondialiste. Totalement à la ramasse, ce qui est finalement une très bonne chose. Je pourrais ajouter à ceux-là tous les prétendus anarchistes style FA complètement désemparés, eux aussi, qui ont perdu leurs repères dogmatiques, en particulier leur soi-disant « antiracisme » ou « antifascisme » obsessionnel, ou les petites têtes à penser style « black blocs » qui ne sont que des crétins, des milices supplétives du mondialisme.

De même a-t-on entendu des élus d’extrême droite dénigrer les seuls vrais opposants politiques au système. C’est ainsi que Ménard l’Obtus, le maire de Béziers a mis dans le même sac et dans la catégorie des « losers » (sic) Asselineau, Dupont-Aignan et Philippot, c’est-à-dire les rares hommes politiques qui contestent ce qui se passe actuellement. Très beau collabo, lui aussi.

La boucle est bouclée. L’heure est venue enfin de faire un grand ménage dans le monde de la politique, milieu totalement – et de tous bords – dévoyé ; un ménage d’été ou d’automne, on va voir.

From → divers

Commentaires fermés