Aller au contenu principal

UNE HISTOIRE QUI BAFOUILLE ET SE RÉPÈTE EN MAUVAISE FARCE RASSISE OU AIGRE ?

18 janvier 2021

Dresde est connue comme une ville-martyr où des dizaines de milliers de méchants habitants ont été tués par les bombes incendiaires des gentils alliés (pas lâches et criminels pour deux ronds). Sans parler de la destruction d’un patrimoine.

Va-t-elle être connue maintenant pour son camp de concentration de mauvais Allemands graine de populisme qui osent s’opposer aux mesures autoritaires et délirantes des gentils « démocrates » du progrès totalitaire ?

Article extrait du site Aubedigitale :

L’Allemagne va envoyer les dissidents du Covid dans un “camp de détention” à Dresde

par Jade · Publié 16 janvier 2021 · Mis à jour 17 janvier 2021

Merci de nous retrouver sur Telegram et d’ajouter ce site dans vos favoris.

Qu’est-ce qui pourrait mal tourner ?

L’Allemagne s’apprête à placer les dissidents du COVID qui ne respectent pas les règles de manière répétée dans ce qui est décrit comme un “camp de détention” situé à Dresde.

Vraiment ce n’est pas une farce.

Afin de renforcer le respect des règles, les dissidents sont informés que s’ils reçoivent à la fois un avertissement et une amende, un tribunal décidera s’ils doivent être sanctionnés par un séjour dans le camp.

“Nous ne supposons pas qu’il y en aura beaucoup, mais si un tribunal le décide, il y aura une installation pour les accueillir”, a déclaré un porte-parole à la RT.

Des camps. Pour les dissidents. En Allemagne.

Qu’est-ce qui pourrait mal tourner franchement ?

Comme nous l’avons souligné précédemment, les autorités néo-zélandaises ont déclaré l’année dernière qu’elles placeraient toutes nouvelles personnes infectées par le coronavirus et les membres de leur famille proche dans des “installations de mise en quarantaine”.

La première ministre Jacinda Ardern a clairement indiqué que toute personne se trouvant dans l’installation de quarantaine et refusant de subir un test de dépistage des coronavirus y serait simplement maintenue pendant au moins 14 jours.

Au début de ce mois, un législateur de New York a également présenté un projet de loi qui donnerait au gouvernement le pouvoir de retirer et de détenir les “porteurs de maladies” dans des installations de mise en quarantaine.*

***

* (ajouts JPF) Voir également un précédent article qui à cette proposition yankee ajoutait l’exemple de ce qui se passe en Chine concernant la quarantaine (qui plus est payante !) sans oublier une idée similaire lancée, il y a quelque temps déjà, par par je ne sais plus quel minable masquiste français siégeant (ou pas, il passera à la caisse pareil) à l’Assemblée nationale.

Vous noterez sur la photo, l’évolution depuis la Seconde Guerre Mondiale : le camp est en dur, plus de baraques en bois ! Ni de fours crématoires ou miradors en vue. Un hôtel cinq étoiles, je vous dis ! Pas de quoi se plaindre. On n’arrête pas le progrès.

***

Aux dernières nouvelles (deux jours environ) ce sont une trentaine de Norvégiens, une soixantaine d’Américains qui sont morts d’une injection ( volontairement euthanasiste ?) du « vaccin » à ARN messager Pfizer-BioNTech ou encore Moderna. Certains attendent dans l’angoisse la seconde injection. Sans parler des effets secondaires dont certains amènent à un handicap permanent. Les Chinois se refusent à utiliser ces produits d’expérimentation. Bof, quelques morts essentiellement des vieux inutiles, qu’est-ce ? Broutilles que tout ça ! D’ailleurs l’Agence Pfizer l’a bien dit : « Le nombre d’accidents à ce jour n’est pas alarmant et conformes aux attentes ». Dans le genre cynique, on ne fait pas mieux.

From → divers

Commentaires fermés