Aller au contenu principal

LEONARD DAVID HAMILTON (15 avril 1933)

15 avril 2020

1

LEONARD-ART

Il a saisi, du bout du doigt et d’un clin d’œil,
L’instant secret en quelques traits d’éternité ;
Et du passé a composé, dans l’unité,
Ce temps surpris et dont la vie a fait son deuil.

Nature morte en brin de vent du bon accueil,
La belle infante aux tours promus à vérité,
Les pas sautés sur la lagune, ont hérité
D’un peintre-ci, d’un peintre-là pour son recueil.

De pur hasard dans l’entrelacs des destinées,
En conférant aux aléas des matinées
Le poids des ans, il enchâssa l’âme vermeille.

Ce nostalgique – Ô l’inactuel ! – cristal précieux
Qui tient son rang au reposoir du coin des cieux
En délicieux Bel-Art des dieux qui t’émerveille.

 

2

Bel enfant de quinze ans, dru comme père et mère,*
Aimable comme un Ange ou deux,
Que le fils de celui qui sera ton beau-père,
Se pourra dire un homme heureux. …

Quand pour me faire voir ton aimable visage,
Tu te baissas sur un genou,
Si je n’avais été, des hommes, le plus sage
J’en aurais été le plus fou. …

Ton visage est divin, et ta taille est divine,
Enfin, tout ton corps est divin ;
Et si l’on doit juger de l’esprit à la mine,
Tu dois en avoir du plus fin.

Tous tes trésors cachés, tous tes trésors visibles
Sont dignes des désirs d’un Roi ;
Et les grands de la Cour seront des insensibles
S’ils ne courent les champs pour toi. …

Ses yeux seront bien pis que les duels en France ;
Et quiconque les pocheraient **
Pour affaiblir un peu leur trop grande puissance,
Peut-être vous obligerait. ***

Tous aimables qu’ils sont, vous en mourrez sans doute ;
Pas un de vous n’échappera,
O ! trois fois bienheureux ceux qui ne verront goutte
Tant que leur règne durera.

In Les Œuvres de Monsieur Scarron (Rouen – Paris – M.DC.LIX.) ; À Mademoiselle du Lude – stances burlesques ; extraits.

 

Notes –
* – « Il se dit des petits oiseaux assez forts pour s’envoler du nid. Ces moineaux sont drus comme père et mère. Par extension. ♦ Bel enfant de quinze ans dru comme père et mère, SCARRON, dans RICHELET ». Littré
** – Ici, peut-être plus avec le sens (ancien) de « mettre en sac » (en poche) que de « meurtrir et faire enfler ».
*** – Lier par un devoir, mettre dans une certaine dépendance morale… Imposer comme chose dont on ne peut se dégager. Être l’obligé de quelqu’un : être sous sa coupe.

 

3

Bronze charmant donnant d’amour la fièvre,
Verte émeraude où luit une beauté,
Un ange, Iseult, au regard attristé ;
Oh ! laissez-moi vous presser sur ma lèvre,
Laissez-moi cette volupté !

Volupté chaste, et la seule où j’aspire :
Car de mon doigt je n’oserais toucher
Si belle enfant, peur de l’effaroucher ;
Je la contemple, ivre de son empire,
Comme un pélerin un clocher.

Tant sa beauté sur mon âme est puissante,
Tant à son air mon cœur est épuré,
Tant pour ma bouche elle est vase sacré,
Tant je révère une fleur languissante
Qui penche à son matin doré.

Jamais pistil n’eut plus belle corolle ! –

Pétrus Borel, Au médaillon d’Iseult (extrait) in Rhapsodies (1832).

From → divers

Commentaires fermés