Aller au contenu principal

« AGRESSION ANTISÉMITE » ET IMPOSTURE SIONISTE

4 mars 2019

Ce qui suit est la seconde moitié d’un article d’Israël Shamir intitulé « Le canular de Jussie Smollett et les impostures juives », traduit par Maria Poumier et publié le 22/02/2019 sur le site Entre la plume et l’enclume. Source : The Unz Review. Seul le titre et les sous-titres sont de nous.

Je rappelle encore une fois qu’Israël Shamir est le pseudonyme d’un écrivain, ancien professeur de mathématiques et de droit, né russe (sous le nom d’Adam Ermash) à Novossibirsk en Sibérie, dans une famille d’intellectuels juifs, qu’il a été citoyen israélien, et qu’il est maintenant suédois (sous le nom de Jöran Jermas) et de confession chrétienne orthodoxe.

Le « Groupe indépendant » et l' »antisémitisme » de Corbyn

Cette semaine, l’arnaque a été remise au goût du jour en Angleterre et en France, avec des résultats impressionnants. En Angleterre, sept (puis huit) députés Juifs et judéophiles ont mis le feu au Parti Travailliste [ladite gauche] en clamant qu’il était infesté de « racisme anti-juif ». Depuis que Jeremy Corbyn a été élu à la tête de ce parti, c’est devenu le parti le plus nombreux en Europe de l’Ouest. Il est devenu populaire parce qu’il a renoué ses liens avec les ouvriers britanniques. Et immédiatement son aile blairiste philosémite a entamé une campagne contre le nouveau dirigeant.

Leur campagne se base sur le bobard juif de l’antisémitisme de Corbyn, et de son racisme. Cette arnaque est aussi peu fondée que celle de Jussie Smollett […] 1 De fait, Smollett est un pauvre type plutôt innocent; il inspirait de la sympathie, tandis que Joan Ryan, député et dirigeant des Amis travaillistes d’Israël collectait plus d’un million de dollars des fonds saumâtres de l’ambassade israélienne.

Les arnaqueurs voulaient saboter le désir du peuple britannique de briser les chaînes de Bruxelles. Leur « groupe indépendant » (des Britanniques, pas d’Israël) est contre le Brexit, pour l’OTAN, pour l’armement nucléaire, pour les guerres au-delà des mers, pour le néolibéralisme, et tout cela est [ou censé être] sans rapport avec les questions juive et israélienne. Quelques ex-tories du même avis sont en train de les rejoindre (mon ami britannique a chaudement approuvé cette démarche, car, dit-il, « il faut mettre toutes les pommes pourries dans le même panier »).

Un député travailliste a dit qu’il était possible qu’Israël soit en arrière-plan le soutien financier du Groupe indépendant des députés, mais il s’est aussitôt rétracté et s’est excusé pour cette suggestion. Bien des analystes de la faille au sein du travaillisme britannique l’expliquent par les opinions pro-palestiniennes de Corbyn. Corbyn et ses alliés préfèrent également cette explication.

 Les Juifs « ouvrables »

Une autre explication plus plausible franchit les bornes de ce qui est permis dans une société civilisée. Franchissons-les allègrement, à notre tour, que diable. Les Juifs britanniques votent très majoritairement pour les tories [ladite droite] ; ils sont pour que le Royaume Uni reste dans l’UE, pour les banques et pour les institutions internationales. Le Parti Travailliste de Corbyn défend tout le contraire. Voici ses paroles, juste avant son élection: « Eux, les banquiers à l’échelle mondiale, le Fonds monétaire international, l’Union européenne, sont soudés dans ce qu’ils veulent ». Farouchement unis pour la déflation, la suppression de l’économie, la création de chômage. Le mot « juif » ou encore « Israël » ne figurait pas une seule fois dans son discours, mais les Juifs britanniques et américains pensent que les « banquiers », « FMI » et « UE », c’est eux. « Ils sont ce qu’ils sont », comme dirait la porteparole Nancy Pelosi [membre du Parti dit Démocrate et présidente de la Chambre des représentants des États-Unis depuis cette année].

L’État d’Israël est quelque chose d’important pour eux; certes la Bible, le Talmud et les talith [pièce de tissu portée sous les vêtements, ou châle de prière] sont choses précieuses à leurs yeux, mais seulement le samedi. Tandis que leur identification aux banques, au mondialisme, aux pratiques néolibérales, c’est leur pain quotidien. Marx recommandait de tenir compte des Juifs des jours ouvrables, plutôt que de ceux du samedi, et c’est un avertissement toujours valable.

Corbyn n’a pas de problème avec les Juifs en tant que Juifs, tout le monde, dans le mouvement socialiste, est habitué aux Juifs. Il est contre la politique israélienne anti-palestinienne, et il y a des Juifs qui partagent ce point de vue aussi (même si  nous prenons bien des coups avec ça).  Mais être contre la politique israélienne et contre les banquiers, le FMI et l’UE, cela veut dire menacer les Juifs « ouvrables » de leur retirer le pain de la bouche, et le beurre avec.

Il y a trente ans, pendant les années de formation de Jeremy Corbyn, les juifs étaient plus à gauche, et alors cette politique était possible. Mais maintenant les juifs sont passés à droite, ou au centre, sonnant et trébuchant pour les banquiers, et ils ne digéreraient pas Corbyn même s’il passait ses journées à potasser le Talmud.

La bataille des sept contre « l’antisémitisme » n’a rien à voir avec leur prétendu antiracisme. Angela Smith, député britannique qui a présenté sa démission du parti travailliste parce qu’elle le trouve raciste, a été surprise dans une émission en direct à la télévision à faire allusion à ceux qui ont des racines noires, asiatiques et autres traits minoritaires, en tant que gens qui ont « un drôle de teint ».

Notre collègue et ami Jonathan Cook de Nazareth a fait remarquer que les députés qui démissionnent sont unis non seulement par leur attitude acritique envers Israël, mais  que « leur enthousiasme pour les guerres étrangères, pour l’enrichissement d’une élite étroitement néolibérale va de pair avec une ambivalence pour ce qui est des politiques d’austérité, et qu’ils sont réticents pour fournir les outils clés pour la réappropriation par le secteur public ». En d’autres termes, ils sont pour le néolibéralisme et leurs récriminations contre l’antisémitisme servent de couverture à cela. Vous pouvez relire mon article Love Labours Lost [http://www.israelshamir.net/English/Love_Labours.htm] qui explique ce virage à droite des Juifs et la perplexité des Travaillistes face à la perte de leurs jadis alliés.

Finkie et Gilets Jaunes

En France, les juifs ont grandement tiré parti de Smollet. 2 Le scribouillard francojuif Alain Finkielkraut (nous l’appellerons f-Kraut pour faire court) s’est vu insulter par un porteur de keffieh qui marchait avec d’autres vaillants Gilets jaunes dans une rue parisienne. C’était un évènement mineur, le scribe n’a pas été roué de coups ni malmené le moins du monde, il a juste été traité de sale sioniste, pas de quoi fouetter un chat. Car c’est un sioniste, qui en douterait. D’autres personnes dans la rue ont même invité f-Kraut à se joindre à eux. Bref, un typique non évènement. Si je me mettais à  écrire sur toutes les fois où je me suis fait traiter d’ennemi d’Israël ou d’ennemi « du peuple juif », je n’aurais plus le temps d’écrire sur rien d’autre. Mais la réaction en France a été comme pour un million de Smollets. « Quelques insultes adressées à un certain essayiste qualifié de philosophe par les médias, c’est bien plus sérieux que l’œil crevé d’un étudiant en philosophie de vingt ans qui n’avait absolument rien fait », comme l’a souligné, acerbe, notre ami Jean Bricmont (partenaire et co-auteur pour certains livres de la journaliste Diana Johnstone).

D’ailleurs, le même jour, les sbires de Macron avaient arraché un œil à une jeune fille en gilet jaune et privé de son bras [main] un autre manifestant ; des milliers d’entre eux avaient été attaqués au gaz dans ce qui est probablement le plus grand gazage en Europe depuis le 22 avril 1915 à Ypres. Mais les médias mainstream se sont emparés de l’affaire Finkielkraut pour en faire toute une nuit de cristal.

Ils ont crié sur les toits que le pauvre f-Kraut avait été traité de « sale juif », et quasiment lynché, ne devant son salut qu’à la police: autant de falsifications, même s’il y a eu des cas de journalistes pris à partie et bousculés dans les manifs, et d’autant moins que traiter quelqu’un de Juif n’a rien d’insultant (et d’ailleurs ce n’avait même pas été le cas).

En parfaits Smollet, les médias et le président Macron se sont jetés sur les Gilets Jaunes, les décrivant comme des antisémites et des nazis. Ainsi un non-évènement est devenu une énorme affaire, et le premier véritable mouvement populaire en France depuis 1968 se retrouve lourdement diffamé à présent. Profitant de l’occasion, Macron a explicitement mis sur un pied d’égalité l’antisionisme et l’antisémitisme, en tant que délits.

Qui plus est, quelques Smollets inconnus ont tagué des swastikas dans un cimetière juif, ce qu’ils appellent de leurs vœux chaque fois que les Juifs veulent montrer qu’ils sont persécutés. Je n’ai guère de doutes là-dessus: ces swastikas sont le fait de gens à la solde de telle ou telle organisation juive, ou des hommes de Macron désireux d’amplifier le non évènement f-krautesque.

Ce sont des dizaines de milliers [non, pas tant que ça] de Français crédules qui se sont rassemblés pour f-Kraut et contre l’antisémitisme. « Quel empressement autour de la classe politique pour aller manifester contre quelque chose qui n’existe guère », a fait remarquer un écrivain français. La classe politique française n’a pas cillé quand une église a été profanée [la cathédrale Notre-Dame, par des Femen] Mais pour un Juif avec lequel quelqu’un dans la rue n’est pas d’accord, ils se tous mis en marche. Les médias ont publié des dénonciations de Gilets Jaunes, et Macron a énormément capitalisé de soutiens politiques [politiciens et politicards] avec ça. En termes purement politiques, les retombées de l’affaire Finkie sont du même tonneau que la campagne pour la destitution de Trump au moment où a été montée en épingle l’histoire malhonnête de Smollet.

Surtout n’oubliez pas, ce f-Kraut méritait tout à fait de se faire insulter. C’est un Norman Podhoretz français (celui qui disait « je déteste les Noirs »). En effet, il a pris la parole pour parler de « la haine des noirs pour la France », et il a dit aussi que « à Gaza, il y a trop d’enfants, qui n’ont pas leur place en ce monde »; il s’est moqué des joueurs de foot français et Noirs, parce que Noirs; c’est un ennemi des Palestiniens et des musulmans, et il ne se soucie guère du peuple français d’ailleurs. Il est célèbre pour son mot d’ordre: « ce qui est bon pour les Juifs est bon pour la France », pour son appel à la ségrégation entre Juifs et Palestiniens. Il est ahurissant qu’un Juif avec de telles convictions soit considéré « de gauche » [même plus de gauche], et soit invité à la télévision et sollicité pour des interviews dans les journaux, alors qu’il est plus raciste que des nationalistes français comme Le Pen ou Soral. Il a d’ailleurs écrit un vilain article contre les Gilets Jaunes [plus exactement de vilaines réflexions sur la méthode à développer pour réduire les gueux], mais les mêmes Gilets Jaunes l’ont bien moins insulté que ce qu’il méritait.

Conclusion toute provisoire

En Angleterre et en France, comme aux USA, les Juifs sont devenus le symbole du régime néo-libéral actuel, et ce sont les arnaques et autres impostures qui ont mis cela en évidence. C’est plus important pour les gens ici que la question de la Palestine, et une inévitable réaction au néolibéralisme va provoquer l’effondrement de ce rôle juif; par ricochet, oui, cela va amener l’égalité entre Juifs et Gentils jusqu’en Israël/Palestine.

 

Pour joindre l’auteur:  adam@israelshamir.net

 

Notes :

1 – Jussie Smollett est né d’un père juif, descendant d’immigrés russes et polonais, et d’une mère afro-américaine. Il est connu comme « la voix anti Trump« . Comédien d’une série américaine (Empire, tout un programme ou un symbole déjà dans le titre) il vient d’être inculpé pour avoir organisé une fausse agression « antisémite » et « homophone » à son encontre. Il aurait payé deux hommes quelques milliers de dollars pour qu’ils le couvrent d’injures racistes et homophobes. La vraie raison : il désirait obtenir un meilleur salaire de la part des producteurs de la série.

2 – Pour la France, voir https://www.egaliteetreconciliation.fr/Le-Top-10-des-fausses-agressions-antisemites-31321.html

 

 

 

 

 

From → divers

Commentaires fermés