Aller au contenu principal

Au Nord de Donetsk

21 décembre 2022

-2°


Ciel dégagé


Aujourd’hui c’est la fête universelle du solstice d’hiver, en Russie « Karatchoun », qui désigne le jour le plus court de l’année et le début des « Sviatki », un cycle festif qui se poursuit jusqu’à la « Maslenitsa », la fête des crêpes (= Chandeleur) aux formes, couleur et chaleur « solaires ».


Et tandis que Ded Moroz (le Père Gel), accompagné de sa fille Snegourotchka, apporte des cadeaux aux enfants, Dajdbog, le dieu solaire de la chaleur et de la lumière va surgir de la nuit la plus longue, version slave du « Sol Invictus » que l’on retrouve dans toutes les traditions primordiales et qui fut récupéré plus tard par le christianisme… et coca-cola.


En Russie les « koliadovanie » ont trouvé un équilibre entre les anciens rites célébrant le dieu Koliada (une forme accomplie de Dajdbog) et ceux du christianisme orthodoxe qui a décidé de célébrer la naissance du Christ pendant cette période se tournant vers le Printemps.

La célébration de la lumière renaissante est accompagnée de divination pour favoriser les bonnes récoltes, la santé, le bonheur… et que l’on retrouve dans les vœux du Nouvel An.

Erwan Castel

From → divers

Commentaires fermés