Aller au contenu principal

PRIX NOBEL DU COURAGE

10 février 2022

de la Lettre Alternatif Bien-Être

Chers amis,

Le Professeur Luc Montagnier est mort avant-hier à l’hôpital américain de Neuilly.

Jusqu’au bout, notre 12ème Prix Nobel de médecine aura dénoncé la bulle idéologique dans laquelle l’appareil médiatico-politique s’est enfermé au sujet du Covid.

Le mois dernier, Luc Montagnier faisait partie des scientifiques auditionnés par les députés du Luxembourg au sujet de la vaccination anti-Covid, expliquant le rôle que cette vaccination jouait dans l’apparition de nouveaux variants[1]. [Il a également été soutenir les Résistants Italiens, il n’y a pas très longtemps]

Sa mort n’est aujourd’hui même pas mentionnée dans Le Figaro, Le Monde, Libération ou Ouest-France.

Ce silence embarrassant [mot faible à mon goût] révèle le sectarisme des médias et des responsables politiques, je vais y revenir dans un instant.

Avant cela, soulignons le destin hors-norme de cet homme de science.

De la « maladie des homosexuels » au SIDA

En juin 1981, une étrange maladie fait son apparition, qui paraît ne toucher que les homosexuels.

Il faudra deux ans pour que le « responsable » de cette maladie soit identifié : c’est un virus, ou plutôt un groupement de virus, provoquant ce que l’on nommera le syndrome immunodéficitaire acquis, soit le SIDA[2].

Dès le mois de mai 1983, l’article du Monde qui se fait l’écho de cette découverte révèle au grand public Luc Montagnier, alors professeur à l’Institut Pasteur de Paris.

Il faudra un quart de siècle pour que la découverte du VIH par le Pr Montagnier lui vaille le prix Nobel de Médecine.

Biologiste, virologue, pilier du CNRS et membre de l’Académie des sciences et de l’Académie de médecine, le Pr Montagnier reçoit ce prix Nobel en 2008 comme une consécration de sa carrière prestigieuse.

Parmi ses réalisations, on peut citer la création du département d’oncologie virale à l’institut Pasteur, la découverte du rôle de l’interféron dans l’expression génétique des virus, ou encore celle du fonctionnement des mitochondries des cellules cancéreuses.

Devenu poil à gratter des officines

Mais il y a 10 ans le Pr Montagnier a commencé à « sentir le soufre » dans les milieux médicaux officiels.

D’abord parce qu’il s’intéressait aux travaux de Jacques Benveniste sur la mémoire de l’eau et enquêtait sur les origines bactériennes de l’autisme.

Sa disgrâce devint totale quand il évoqua le rôle possible des vaccins dans la mort subite du nourrisson[3]. Au pays des 11 vaccins obligatoires, cette prise de position fut jugée scandaleuse.

Depuis la crise du Covid, le Pr Montagnier était devenu un quasi hors-la-loi.

Il y a deux ans, il fut l’un des premiers à démontrer la plausibilité d’une origine artificielle du SARS-CoV-2[4].

Et ces derniers mois il a émis de forts doutes sur la non-dangerosité des vaccins ARNm. Luc Montagnier travaille sur la transcriptase inverse depuis les années 1970… la moindre des choses eût été de l’écouter respectueusement.

Mais non, il n’a subi que du discrédit et de l’insulte. Luc Montagnier était devenu un « chef de file des antivax » et complotistes.

Où est l’hommage national ?

Les travaux du Pr Montagnier ont fait faire des pas de géant à la virologie et à la cancérologie.

France Soir, souvent accusé de diffuser des informations complotistes… est depuis deux jours, le seul média à publier la nouvelle de la disparition du Pr Montagnier[5], confirmée par ses proches. Et à lui rendre hommage.

Comme c’est symptomatique.

Du côté des représentants du pouvoir en place et des grands médias, un silence absolu règne sur sa disparition.

Même Emmanuel Macron et son gouvernement, toujours prompts à commenter avec emphase la disparition de nos « grands Français » – il y en eut beaucoup au cours de son quinquennat, de Giscard d’Estaing à Belmondo – restent muets, ultime insulte adressée à un homme de science qui a osé ne pas suivre la « ligne du parti » au sujet du Covid.

La reconnaissance des hommes de valeur prend du temps. Il a fallu 25 ans pour qu’un Nobel récompense le travail de ce Prix Nobel sur le SIDA.

Combien de temps faudra-t-il pour se rendre compte que les prises de positions scientifiques de Luc Montagnier valaient bien mieux que ce silence assourdissant ?

Portez-vous bien,

Rodolphe Bacquet

Sources :
Rendez-vous ici pour voir les sources

* * *

Didier Raoult rend hommage au Professeur Luc Montagnier

From → divers

Commentaires fermés