Aller au contenu principal

Cela s’appelait autrefois les amitiés Franco-Chinoises.

6 juillet 2021

Voici ce que l’on peut trouver sur cette page de France China Foundation :

Par exemple, Aurélia Bellet, danseuse de l’Opéra de Paris, Maël de Calan, conseiller départemental du Finistère*, Arnault Goujon, colonel, Saskia de Rothschild de chez Rothschild, Morgan Weill directrice chez Carrefour, ou encore Olivier Veran, le neurologue bien connu. Petit soldat de la dictature sanitaire et transhumaniste.

Où l’on voit que finalement des liens « supérieurs » semblent bien établis entre le totalitarisme néo-stalinien chinois et le mondialisme occidental. Les péripéties des dernières élections nord-américaines nous ont révélé le même genre de rapprochements d’« élites » du côté étatsunien.

* On m’excusera certainement de rappeler que le visionnaire Bardamu nous expliquait dès les débuts de Rigodon, son dernier ouvrage, qu’il voyait déjà débarquer «l’armée jaune à Brest, l’armée noire à Montparnasse. »

Que dis-je, même bien avant Rigodon, puisqu’on trouve dans la version première de Féerie pour une autre fois, écrite en 1946, qui ne s’appelait encore que Maudits Soupirs pour une autre fois (manuscrit qui a été publié il y a déjà plusieurs années) ces passages éloquents (et pas en loques) :

Eh que là, bordel des Anges, non ! Les Chinois à Brest le plus tôt possible !… mon plus fervent vœux ! le Q.G. de l’armée jaune à la préfecture maritime ! tous les problèmes seront résolus ! … cinq sec ! ces gens qui n’ont jamais mangé se rempliront de crêpes ! …

je vous accorde…mais on a vu pire, bien pire…et on verra je vous assure encore bien plus chouette…les Chinois à Brest, les blancs au pousse-pousse, pas tirés! dans les brancards!…que toute cette Gaule et toute l’Europe, les yites avec, changent de couleur, qu’ils ont bien fait assez chier le monde!…

qu’ils viennent qu’ils osent les Chinois, ils iront pas plus loin que Cognac ! il finira tout saoul heureux dans les caves, le fameux péril jaune ! encore Cognac est bien loin… milliards par milliards ils auront déjà eu leur compte en passant par où vous savez… Reims… Épernay… de ces profondeurs pétillantes que plus rien existe…

Là, il a même été en dessous de la réalité, quand on sait que de nos jours, après les Anglais, quelquefois contre d’autres exotiques (pas les Qataris, la vinasse les rebute), présentement, sans même débarquer à Brest avec toute une armada, si ce n’est peut-être dans la restauration locale en concurrence des crêperies et autres kebabs, ce sont 170 châteaux et domaines viticoles français qui appartiennent à des Chinois (il n’y a donc pas que la Grèce à se laisser racheter). Essentiellement 158 châteaux bordelais, mais aussi 10 vignobles dans d’autres régions françaises ainsi que 2 Maisons de Cognac… Pour commencer !

Quand la Chine s’éveillera… le monde tremblera titra Alain Peyrefitte autrefois (en 1973) avant d’ajouter plus tard (en 1997) La Chine s’est éveillée. Et bien plus que simplement s’éveiller. Grâce entre autre, au capitalisme occidental apatride.

From → divers

Commentaires fermés