Aller au contenu principal

JE NE SERAI JAMAIS CHARLIE !

2 novembre 2020

Pour une fois (heureusement, une fois n’est pas coutume) je trouve que l’ancien ministre de l’Éducation de Nicolas Sarkozy, Luc Ferry, parle assez juste :« « On n’est pas obligé, pour enseigner la liberté d’expression, de montrer des caricatures qui sont à la limite de la pornographie. Si je devais aujourd’hui, dans une classe de terminale, faire un cours sur les caricatures et la liberté d’expression, je partirais éventuellement de Louis Philippe, [le dernier roi de France], transformé en poire », déclare l’ancien professeur de philosophie [sic]. Ça a fait scandale à l’époque.
Je montrerais les caricatures, éventuellement celles de Charlie, mais qui mettent en scène aussi bien Jésus, Moïse et Mahomet. Mais on n’est pas obligé de montrer pour autant des caricatures qui sont à la limite de la pornographie et qui sont quand même ignobles », insiste-t-il. « On n’est pas obligé d’insulter les gens pour défendre la liberté d’expression. » » (France Info)

J’ajouterai : l’insulte est un délit, plus encore l’incitation à la haine, et les enseignants sont tenus à la neutralité tant religieuse que politique. Non pas à se faire des propagandistes anti-religieux et pornographes.

Montrer los cojones y la polla d’un personnage désigné comme étant le Prophète de l’islam, est un acte purement provocateur. Irresponsable. D’une puérilité mortifère sans nom. Non pas à la limite de la pornographie, mais bien pornographique, qui comme toute forme de pornographie n’a rien à faire à l’École qui va déjà si mal.

Qui dit provocation dit : réaction.

Et si l’on parlait plutôt de l’interdiction qui est faite non seulement aux historiens et profs d’histoire, mais à tous les français de remettre en cause les conclusions du tribunal militaire des vainqueurs du procès de Nuremberg de 1945 ?

Elle est où la liberté d’expression ?

Sur le même sujet, voir :

https://lequichotte.com/2015/01/09/de-charlie-et-de-son-talent-satirique/

PS Je n’ai pas trouvé de caricatures de Charlie représentant Moïse les c.. et la b… à l’air. On n’insulte pas Moïse quand on est sioniste comme les charlots : donc colonialistes, racistes, tribalistes, exterminassionistes (sic) de la Palestine et des Palestiniens.

Les caricatures de Mahomed (finalement politiques, dans le genre dégénéré comme l’art des charlots) entrent dans le cadre de l’inhumanisme sioniste. Soyons clairs !

Samuel Paty, pauvre petit homme. Brave petit militant, petit soldat endoctriné et naïf !

Au fait, on fait quoi pour la « valetaille catho » de Nice ? Elle compte pour du beurre, comme d’hab’ ? Il est vrai que les cathos aiment toujours tendre l’autre joue et que l’Église en tant qu’institution est morte ! Si à Nantes on pourra reconstruire les grandes orgues, il n’en est pas de même des personnes assassinées par un type qui n’avait rien à faire en France. Mais que la dite Union Européenne nous impose.

From → divers

Commentaires fermés