Aller au contenu principal

UN MOMENT D’HUMOUR ?

2 novembre 2020

Alors que tout est fait pour finir de couler le « petit commerce » et autre « commerce de proximité » par des décisions, que certains qualifient d’imbéciles et que je qualifierais plutôt de mûrement réfléchies dans le cadre de la restructuration capitaliste présente sous couvert de covid (une forme de grippe), que le Syndicat de la Librairie par exemple (la lecture est pourtant une échappatoire possible au confinement, un produit de première nécessité) a dénoncé la liberté laissée à Amazon et autres du même acabit, de finir de faire disparaître les vrais libraires, ce sont maintenant les grandes surfaces qui contre-attaquent.

Personnellement, je suis contre le confinement, point barre, pour de multiples raisons, des raisons sociales, économiques, et plus proprement sanitaires, dont de santé mentale et d’humanité ; mais la bêtise idéologique (euro-mondialiste) et psychopathologique, doublée d’un cynisme indépassable, de ce gouvernement de branques qui se prennent pour des « élites intelligentes » alors qu’elle ne sont que des buveurs du sang du peuple, finissent par me faire rire, ou tout au moins… rire jaune.

Ce qui est normal semble-t-il, puisque le/la covid-19 sortirait tout droit, création humaine, d’un laboratoire chinois (financé par la France et bien aidé par Bill Gates, l’OMS et compagnie).

Voici ce qu’en dit Asselineau :

Le nouveau coup de génie de Castex

Pour calmer la colère des commerçants, Jean Castex vient de décider de fermer les rayons de “produits non-essentiels” en supermarché.

Du coup, ce sont les grandes surfaces qui s’insurgent à leur tour. Car elles ont compris qu’elles vont de nouveau y perdre un gros chiffre d’affaires pendant 2 ou 3 mois, et cela sans raison sanitaire valable.

Ce que tout le monde attend désormais avec impatience, c’est le décret qui va dresser la liste des “produits non essentiels”.

La France entière suspendue à l’oracle de Castex pour savoir ce que sont des “produits non essentiels”Ce décret va-t-il nous expliquer que le virus devient soudain plus dangereux lorsque l’on quitte les rayons fromage et charcuterie pour s’aventurer aux rayons très contaminés des moules à tarte et des clés à molette ?

Dans quelle catégorie (“essentiel” / “non essentiel”) Castex va-t-il classer la lingerie en dentelles, les teintures pour cheveux, les produits lave-glace, les cirages, les tire-bouchons, les préservatifs, les anti-moustiques, les chaussettes en fil d’Écosse, les fraises Tagada, la nourriture pour chats et chiens, les filtres à café, les rayons hallal et les rayons casher repérés par Darmanin, les rouleaux Sopalin, les sacs de terreaux pour les plantations d’automne, etc. ?

Le décret va-t-il donner le mode d’emploi pour expliquer aux enfants qu’ils n’auront qu’une orange comme cadeau de Noël car les panoplies de Star Wars et les poupées Barbie relèvent de la catégorie des produits “non essentiels” ?Comment va réagir le ministère de la Santé si Castex classe parmi les “produits essentiels” les packs de bière et les bouteilles de whisky qui trônent aux rayons alimentation, et s’il interdit d’accès les rayons hygiène-beauté où l’on trouve des tisanes amincissantes et anti-cholestérol, jugées “produits non essentiels” ?

Bref, on est parti pour rigoler.

Et surtout pour assister bientôt à des émeutes dans les supermarchés….

FA
1er novembre 2020

———–
Source : https://www.jeanmarcmorandini.com/article-441199-jean-castex-au-20h-de-tf1-nous-ne-rouvrirons-pas-les-petits-commerces-le-non-essentiel-ne-pourra-plus-etre-vendu-en-supermarche-des-mardi-un-ennemi-a-declare-la-guerre-a-la-france-il-s-appelle-l-islamisme-radical.html

à lire également :

https://www.upr.fr/actualite/ubu-roi-%f0%9f%a4%aa-le-virus-aime-la-gastronomie-mais-pas-les-cantines/

et dans un genre nettement moins drôle :

https://www.upr.fr/actualite/francois-asselineau-sur-sputnik-tous-les-elements-semblent-se-mettre-en-place-pour-aller-vers-une-guerre-civile/

En voici l’extrait :

«Tous les éléments semblent se mettre en place pour aller vers une guerre civile», concède-t-il à notre rédaction. François Asselineau souligne ce qui lui apparait être une contradiction dans le discours politique français concernant l’immigration issue de pays de confession musulmane. «Les mêmes qui ont favorisé ce système, qui ont incité à ne jamais regarder cette situation en face, sont maintenant ceux qui veulent qu’il y ait une liberté d’expression qui consiste à faire des caricatures qui sont perçues comme particulièrement offensantes par les mêmes musulmans qui sont venus. […] Que cela plaise ou non, on ne va pas changer les musulmans qui, dans leur grande majorité, sont des gens qui sont extraordinairement attachés à la personnalité du prophète de l’islam.»

«On ne peut pas vouloir une chose et son contraire», insiste-t-il avant d’ajouter que «ce n’est pas en faisant cela qu’on va s’attacher le cœur et l’âme des musulmans qui vivent en France.» Sur ce sujet, François Asselineau regrette l’aventurisme d’Emmanuel Macron.

Le président de l’UPR déplore que le Président de la République ait ouvert «plusieurs fronts» alors qu’il «n’a pas les moyens juridiques, policiers, militaires» pour protéger les Français contre les conséquences tragiques de ces propos. François Asselineau rappelle les menaces d’Al-Qaeda suite à la republication des caricatures de Charlie Hebdo et des déclarations du Président de la République sur les «séparatismes» religieux. «Ils ont cité nominativement les lieux de cultes chrétiens ainsi que des imams qui ont soutenu les déclarations de Macron.»

À ce manque de moyens s’ajoute l’absence de «soutien diplomatique» selon le candidat à la présidentielle. Pour lui, le salue ne viendra pas de l’Union européenne, soulignant l’absence de soutien tant des partenaires de l’Otan qu’Européens à Emmanuel Macron dans son bras de fer avec Recep Tayyip Erdogan. «Vous remarquerez que Madame Merkel et le Premier ministre néerlandais n’ont protesté que contre les propos offensants qu’Erdogan a tenus à l’égard de Macron sur sa santé mentale, mais sur le fond de l’affaire, notamment sur la publication et la mise en avant des caricatures, il n’y a personne, c’est ça la vérité!»

Un manque de réactivité de l’UE qui contraste fortement avec l’attitude de Bruxelles à l’égard de la Russie. Un autre deux poids, deux mesures aux yeux d’Asselineau, qui rappelle par ailleurs que c’est cette même Russie, honnie des Occidentaux, qui a défait les combattants islamistes en Syrie, eux-mêmes soutenus matériellement par l’Occident. «Le véritable rempart contre l’islamisme, c’est la Russie», lâche-t-il ainsi.

*

On me signale qu’à nouveau, comme lors du premier confinement, certains rayons de grandes surfaces sont dévalisés en premier. Celui des pâtes en tous genres, et celui … du papier-toilette !

Panem et cacare !

From → divers

Commentaires fermés