Aller au contenu principal

DE L’ÉTAT DE DÉLABREMENT QUASI GÉNÉRALISÉ DE LA CLASSE POLITIQUE ET… DU PEUPLE

16 octobre 2020

Dans cette vaste et sinistre farce d’une pseudo-pandémie qui serait en train de récidiver, l’ensemble à peu de choses près de la classe politique, se tait, acquiesce. Médusée. Lobotomisée. Minable.

Comme elle a finalement acquiescé depuis l’arrivée du timbré de l’Élysée. Se refusant à agir, à contrer le tyranneau, à dénoncer les dérives liberticides diverses de ce pouvoir totalement aux mains des maffias du Grand Capital et du Mondialisme, totalement englué dans les conflits d’intérêt. Racaille d’en-haut.

Liberté de circuler, liberté de manifester, liberté de s’exprimer… Où en sommes-nous ?

Nous, le peuple, manipulé par un pouvoir abject, des non-élus ou des élus qui ne représentent plus rien, manipulé par la lie du journalisme qui sévit dans lesdits grands-media, nous sommes tous devenus des Gilets Jaunes. De facto. Des Palestiniens impuissants et à la dérive. Des soumis en notre propre pays.

Tandis que la « gauche sociale » presque aphone et devenue folle nous enfonce la tête sous l’eau en balivernes mondialistes « antifascistes » et autres vieilles lunes de l’intolérance à l’encontre du peuple de souche ordinaire. Et que la « droite nationale » tout autant que cette « gauche mondialiste » rend hommage à une « Union européenne » qui constamment, jour après jour, année après année, nous fiente dessus à qui mieux mieux.

Tandis que les savants de talent, de raison, de vérité ont le plus grand mal à se faire entendre.

Tandis, même, qu’une partie des milieux opposés à l’Union européenne, à l’euro etc. et pro-frexit, n’arrivent même plus à inclure dans leurs analyses ce qui nous tombe sur le nez comme un effet même du mondialisme et de l’européisme et dissertent sur les conséquences, sur des détails, et non sur les causes.

Moi je le dis haut et fort : il n’y a jamais eu de pandémie du (de la) Covid 19, par contre il y a eu et il y a encore une mise en spectacle d’une pseudo-pandémie (guère plus mortelle que les autres grippes annuelles, mais surtout mortelles par l’incurie d’État (quelle écurie!), la destruction du monde hospitalier, l’imprévoyance, les restrictions budgétaires et le cynisme des mondialistes) dont le but est d’asservir définitivement l’humanité et de tout confisquer à leur profits premiers, d’appauvrir l’ensemble des couches moyennes et populaires, etc.

Au-delà même de ce qu’Orwell a pu imaginer en son temps où BigPharma et l’électronique n’avaient pas de poids, ou pas un tel poids. Tous pucés, tous vaccinés pour tout et pour rien et disparition de la monnaie papier ; tel est notre avenir.

Charmante micro, nano-puce contenant ou permettant de remonter à des bases de données mondiales avec nos identités, la liste de nos vaccinations, de nos employeurs, de nos maladies, de nos condamnations pour qui a fréquenté la « Justice », de nos opinions, religions, de nos orientations sexuelles, de nos comptes bancaires, de nos pointages et badgages au travail (la puce pourrait également servir à ça), de nos connexions téléphoniques, ou à Internet (du peu qu’il en restera bientôt), etc.

Tout est prêt, plus ou moins, techniquement, avec l’arrivée de la 5 G. Finalement ce que l’on pourrait souhaiter c’est un dérèglement généralisé de cette monstruosité en marche, si lourde qu’elle deviendrait ingérable. Des actions « commando ». Où de bonnes pannes de courant.

***

1 – Les grands médias défendent-ils réellement la liberté d’expression ?

2 – Perquisitions

3 – Les courbes officielles

4 – La Chloroquine

5 – Coup de gueule de Babette

6 – L’État détruit la société

7- Et maintenant le couvre-feu… Stop !

From → divers

Commentaires fermés