Aller au contenu principal

VINCENT LAMBERT : L’ÉTAT CONFIRME À NOUVEAU EN TOUTE IMPUNITÉ, ET JUSQU’À CE QUE MORT S’ENSUIVE, LE RÉTABLISSEMENT DE LA PEINE DE MORT, MAIS POUR LES NON-COUPABLES !!!

2 juillet 2019

Quand je dis l’État, je désigne par là : – la clique dominante des politicards non seulement du gouvernement macroniste et affidés, mais de toute la pourriture politicienne faiseuse de lois iniques, – celle des magistrats boboïsés véreux qui sont légions, – et les déchets de la médecine du profit qui renient « allègrement » le serment d’Hippocrate.

L’époque estivale a toujours été propice à toutes les dégueulasseries. La « justice », l’injustice aux ordres sait être expéditive quand… il ne le faut pas.

L’arrêt des traitements de Vincent Lambert, patient tétraplégique en état pauci-relationnel depuis plus de 10 ans, reprend «ce mardi» 2 juillet, selon des propos rapportés par le médecin du CHU de Reims à la famille.

«Le cours de la procédure d’arrêt des traitements *», à laquelle la Cour de cassation avait ouvert la voie le 28 juin, «sera poursuivi à partir de ce jour», a déclaré ce 2 juillet par courriel le docteur Vincent Sanchez à chacun des membres de la famille de Vincent Lambert, patient tétraplégique en état pauci-relationnel depuis plus de 10 ans. (RT France)

Je signale qu’il y a quelques milliers de personnes dans ce cas en France qui sont soignées, et dont on essaye d’améliorer la quotidien et l’activité, dans des unités spécialisées.

Mais pour combien de temps encore ? Vu l’évolution (Macron ce pitre dirait : la renaissance), je veux dire la régression euthanasiste de ce gouvernement de tueurs, éborgneurs, sans foi ni loi, mondialo-fasciste. Le fascisme étant la barbarie techniquement équipée. ** Je parle de celui de 2019, celui de cette maffia des sous-humains qui ont l’ignominie de nous donner des leçons quotidiennes d’ « antifascisme » à shoa-que-veux-tu? en entretenant les guerres présentes ou en insultant les Gilets Jaunes. Et en manigançant la mort d’un « inutile », d’un « coûte cher », etc. Les mêmes qui soutiennent la voyoucratie, tant en col blanc que celle des banlieues, d’ailleurs !

Je ne vais pas tout reprendre de l’histoire de Vincent Lambert. Mais l’acharnement étatique à vouloir le tuer alors qu’il n’est absolument pas en fin de vie est un SCANDALE. Une HONTE nationale. Et, faut-il le dire, à mes yeux du moins, un pur produit d’une idéologie « droits-de-l’hommesque » vicieuse. Une escroquerie d’un monde pervers, d’une inversion du réel encore une fois, d’une engeance maligne dirigée par des psycho et sociopathes patents.

La porte ouverte à toutes les dérives totalitaires d’une société totalement décadente en tous les domaines. Et en premier lieu : au niveau éthique. Éthique… quoi-t-est-ce que c’est-y ?

« Gouvernants » salauds ; « justice » salope pour l’essentiel, et corps médical en partie bien pourri !

Me parlons pas de l’épouse de cet homme qui, en compagnie d’une partie de sa famille, l’a « proprement » condamné à mort et qui a déjà « refait sa vie » à l’étranger en l’abandonnant aux vers (ceux des cimetières) ! Manque plus qu’à enterrer le corps !

Notes :

* Vincent Lambert, aucunement en fin de vie, n’a aucun traitement, c’est bien le problème et pourrait remanger et boire seul comme il commençait à le faire à une époque.

** Je redonne la définition que j’ai déjà fournie dans un article précédent :

Pour le dire autrement (j’insiste encore une fois), si l’on veut accorder quelque crédit à une définition objective du mot « fascisme » (à défaut d’un meilleur terme à créer), je ne dirai pas comme Debord : « le fascisme est l’archaïsme techniquement équipé », mais « le fascisme est la barbarie techniquement équipée, qu’elle soit « archaïste » ou moderniste ; réactionnaire, conservatrice, progressiste, révolutionnaire ou contre-révolutionnaire ».

Sur le même sujet, je renvoie à mes divers articles passés…

From → divers

Commentaires fermés