Aller au contenu principal
Tags

LA BRIGADE ANTI-CRIM’

14 février 2019

 

Moi, je suis de la BAC

(Car je n’ai pas mon bac)

L’élite des matons

Qui chasse les ratons.

La BAC : un métier valorisant mais exigeant.

Alice, fille de gendarme, ne savait pas trop vers quel métier se diriger ; son goût pour le respect des valeurs, des règles et l’envie de servir les autres [sic] l’a incitée à passer le concours de gardien de la paix, puis à entrer à la BAC, la brigade anti-criminalité. Être à la BAC est exigeant. C’est un choix de vie…

 

Quand je joue à la guerre,

Je choisis qui n’a guère

Les moyens, ni le goût

De contrer nos ragoûts.

 

Je tape dans le tas

Et mets en sale état

Le menu peuple las

Des gueux et cancrelats.

 

J’éborgne et blesse et frappe ;

Et je passe à la râpe

Des êtres anodins.

Je jouis dans mon dédain.

 

 

Mais, ne me dites pas

D’avancer pas à pas :

Je reste à quelques lieues

Des malfrats de banlieues.

 

L’agrément « garnements »

(Don des gouvernements)

Leur ouvre un droit matraque

À me rendre patraque.

 

Je les laisse brûler,

Apeurer, pulluler,

Maintenir sous leur coupe

Leurs voisins et leurs troupes.

 

 

Et ne me dites pas

D’avancer pas à pas :

Je laisse bien agir

Les casseurs, et vagir…

 

Les milices d’État

De tous nos potentats,

Prétendus anti-fa

Dont le Mal s’attifa.

 

Si par hasard cocasse,

J’en chope un qui concasse

Le peuple (« tous fachos »),

Justice ? Ô peu m’en chaut !

 

 

Je suis sicaire heureux,

Un tantinet peureux,

Lâche et décérébré,

Pas assez célébré !

 

 

From → divers

Commentaires fermés