Aller au contenu principal

Opération Hamilton en Syrie: c’est du flou macronien?

14 avril 2018

Publié le

sur le blog EN DÉFENSE DE DAVID HAMILTON

***

Je dois dire qu’il m’échappe un peu que l’on aille bombarder un Etat souverain, la Syrie, pour des attaques chimiques présumées (mais nullement encore prouvées) et cela – par ailleurs – sans autorisation de l’ONU ou autorisation du Parlement français. Les « armes chimiques de Saddam Hussein » ne devraient-elles pas enseigner un peu de prudence? Il me semblerait plus logique de punir un Etat une fois que l’on a les preuves d’une sienne culpabilité. Mais pas avant… Or ici, les Russes prétendent disposer de « preuves » de la non culpabilité chimique de la Syrie. Qui croire? Dois-je croire les Russes, alliés de la Syrie? Ou les Américains qui, en matière d’armes chimiques, en connaissent un bout, vu que ça fait un siècle qu’ils arrosent le monde au napalm, au phosphore blanc et à l’agent orange…

Il m’échappe surtout que Macron ait baptisé cette opération, semble-t-il (selon certaines indiscrétions de presse) « opération Hamilton« . C’est ainsi, dit-on, que les récentes  frappes aériennes en Syrie auraient été baptisées par l’État-major français, plus exactement par le centre de planification et de conduite des opérations (CPCO) en charge de la préparation des opérations extérieures. Le choix final du nom revenant à la présidence de la République.

Si l’information est confirmée, à quel Hamilton ferait allusion « l’opération Hamilton » (14 avril 2018) de Macron?

A David Hamilton (né un 15 avril)? A qui d’autre, sinon?

On aimerait savoir.

Opération Hamilton, peut-il s’agir du photographe censé représenter le mal absolu dans le domaine photographique, qui s’est suicidé, que l’on a poussé au suicide ou que l’on a assassiné à la suite d’accusations, elles aussi, présumées?

C’est du flou macronien?

From → divers

Commentaires fermés