Aller au contenu principal

Les cloches en quarantaine — Pensée du jour.

17 avril 2022

Autrefois lorsque l’on souhaitait de « Joyeuses Pâques ! » on partait tout de suite, heureux et gourmand, à la chasse aux œufs, dans les jardins, sur les pelouses, pour être assuré d’en récupérer au moins quelques-uns.

C’était du temps béni où les cloches migraient depuis Rome puis rentraient chez elles — mission ovarique accomplie — dès le lundi suivant.

Depuis que le pape, qui pratique l’apartheid, a interdit aux cloches « non vaccinées » de pénétrer au sein du Vatican, ces dernières, les rebelles, se morfondent dans les cieux.

Tandis que les cloches soumises à César plus qu’à Dieu, les plus nombreuses et les plus cloches, restent à demeure chez nous. Sans voix, ni œufs, ni raison. N’osant pas briser leur confinement. Infertiles.

Tout fout le camp ! Même le Bon Dieu.

From → divers

Commentaires fermés