Aller au contenu principal

SÉNILITÉ FINALE

27 février 2022

J’ai écrit « sénilité », pas « sérénité »…

Macron reçoit un soutien de premier choix.

L’ancien ministre Chevènement (82 ans, presque liquide) estime que la gauche « a perdu ses repères idéologiques ». Cela il a une éternité qu’on l’a compris ! Et selon lui, « aucun candidat ne représente cette gauche enracinée dans le terreau des Lumières qui prétendait donner la maîtrise de son destin à chacun, individuellement et collectivement ».

Et c’est pourquoi il apporte son soutien « républicain » (sic) à … Macron (cf. le Journal du Dimanche) qui comme chacun peut le constater tous les jours donne « la maîtrise de chacun à son destin. »

Chevènement, va coucher !…

La seule excuse pour cette momie faussement « souverainiste » et faussement favorable à l’école publique — qui a mis autrefois ses enfants à l’École Alsacienne après avoir convolé avec une élue de l’Innommable pour ne pas avoir d’emmerde — et qui semble ne s’être jamais vraiment bien remis d’un AVC, ce serait Alzheimer.

Effectivement, c’est la décrépitude à gauche ! Mais le reniement et le double langage sont aussi une spécialité « socialiste » multidécennale.

From → divers

Commentaires fermés