Aller au contenu principal

YVONNE GEORGE

19 janvier 2022

Yvonne Deknop, dite Yvonne George, née à Uccle, Belgique en 1895, morte à Gênes en 1930 des suites de la tuberculose et de — dit-on — divers excès. A été quelque temps l’amante de Robert Desnos. On a très peu d’enregistrements d’elle.

Pars de Jean Lenoir – 1926

Pars, sans te retourner pars,
Sans te souvenir
Ni mes baisers ni mes étreintes
En ton coeur n’ont laissé d’empreintes
Je n’ai pas su t’aimer
Pas su te retenir

Pars, sans un mot d’adieu pars ;
Laisse-moi souffrir ;
Le vent qui t’apporta t’emporte
Et, dussé-je en mourir, qu’importe !

Pars, sans te retourner
Pars, sans te souvenir.

Ô ! Ne t’excuse pas tu n’es pas coupable
N’aies pas de pitié n’aies pas de regrets
Pour moi seulement je suis pitoyable
Et mon désespoir reste mon secret
Tu peux sans remords briser notre chaîne
Nous ne sommes plus que deux étrangers
Poursuis ton chemin, sans craindre ma haine
Car d’autres sauront bien mieux me venger
Puisqu’à après tout ben ! on te trahira
Et comme moi, tu souffriras

au refrain

C’est de notre amour l’affreuse agonie
Et tout comme lui, vois, le jour se meurt
L’ombre qui descend s’étend infinie
Les voiles du soir cacheront mes pleurs
Tu ne sauras pas toute ma détresse
Tout le vide affreux de ton abandon
Prends dans un baiser l’ultime caresse
Puis, tu t’en iras avec mon pardon
Le souvenir est un chemin très long,
Que l’on parcourt à reculons.

au refrain

***

C’est pour ça qu’on saime

Musique de Charles Borel-Clerc – Paroles de Vincent Telly – pseudonyme de Joseph Vincentelli, 1881-1957) – 1925

***

J’ai pas su y faire de Cartoux – Costil – & Yvain – 1925

J’ai pas su y faire
J’ai pas la manière
J’ai jamais eu d’ veine
J’ me traîne
Et j’ sens bien qu’ ça n’ira jamais
J’ connais qu’ la misère
J’ suis seule sur la Terre
J’ l’ai pas fait exprès
Non, mais…
J’ai pas su y faire

Quand j’avais quinze ans
J’en voyais tout l’ temps
Autour de moi qui étaient heureuses
Avec leur amant
Elles me narguaient souvent

Et pourtant j’étais pas envieuse
On n’ m’a jamais dit de mots tendres
Aucun homme n’a voulu m’ comprendre
Et quand j’ vois passer
Les couples enlacés
J’ me contente de leur chanter

J’ai pas su y faire
J’ai pas la manière
J’ai jamais eu d’ veine
J’ me traîne
Et j’ sens bien qu’ ça n’ira jamais
J’ connais qu’ la misère
J’ suis seule sur la Terre
J’ l’ai pas fait exprès
Non, mais…
J’ai pas su y faire


Plus tard j’ai connu
Un tas de parvenus
Qui jetaient au vent leur fortune
Moi, j’avais pas l’ sou
On me chassait d’ partout
Et mon cœur était plein de rancune
Car ces gens-là, ça vous méprise
Et ça s’ fiche des femmes dans la mouise
Mais j’ai ma fierté
Quand j’ les vois passer
J’ me contente de leur chanter

J’ai pas su y faire
J’ai pas la manière
J’ai jamais eu d’ veine
J’ me traîne
Et j’ sens bien qu’ ça n’ira jamais
J’ connais qu’ la misère
J’ suis seule sur la Terre
J’ l’ai pas fait exprès
Non, mais…
J’ai pas su y faire.

From → divers

Commentaires fermés