Aller au contenu principal

RETOUR À L’ENVOYEUR

18 janvier 2022

Nils Passedat maire de Lavaurette, commune du Tarn-et-Garonne a renvoyé au préfet il y a quelques jours le portrait présidentiel qui trônait encore du côté de la mairie.

« Depuis l’élection du ci-devant Macron, notre conseil municipal s’est toujours réuni sous le regard de celui qui incarne le chef de l’État. Mais aujourd’hui que des citoyens ont été insultés par celui-là même qui a le devoir de les servir, nous avons décidé de vous retourner son portrait que vous pourrez avantageusement recycler dans les latrines de la République, pour reprendre son registre. Ce portrait sera remplacé par la Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen de 1789 qui, dans son article premier, affirme que tous les citoyens naissent et demeurent libres et égaux en droit. »

Un crétin local Bernard Pezous, président de l’Association des maires de Tarn-et-Garonne a déclaré : « C’est une décision politique tout à fait personnelle de sa part [oui et alors?] Que chacun apprécie ou pas les termes employés par Emmanuel Macron [est-ce que c’est une question de terme ou bien plutôt d’insulte au peuple? D’entretien de la division ?], je préfère rester neutre. [ben voyons!]» On comprend mieux le niveau général des élus.

L’Ordurerie qui a nom Ouest-France (ce journal ennemi du totalitarisme mais qui a réduit tout la presse de l’Ouest à peau de chagrin) s’indigne aujourd’hui : un rapport du Ministère de l’intérieur montrerait des attaques répétées contre les élus en France.

Comment s’en étonner.

Le plus comique est que ces pitres de journaleux minables osent titrer que ce qui se passe est une attaque contre la démocratie !!!

Elle est où la démocratie ? Mot devenu totalement vide de sens.

Moi, je ne connais plus que la démocrassie, ou la démoncratie. Et ce n’est plus d’hier !

From → divers

Commentaires fermés