Aller au contenu principal

EN BREF

15 novembre 2021

Vient de sortir un nouveau jeu de société du genre Monopoly ou plutôt Intrigues à Venise ou Complot à la cour du Roi Soleil dénommé : Antifa, en toute simplicité ! Si, c’est vrai. Je ne sais pas qui finance l’édition : Soros ? Gates … ? En attendant, prix de vente : 30 euros. Idéal pour un Noël « éducatif » !

Et dans le même genre, si je puis dire — genre obscène de ceux qui osent tout et n’ont honte de rien pour se faire du pognon dans le sens du vent de la domination — il vient de sortir le dernier Spirou, à ajouter à la « collec », produit par un obscur crayonneur, repreneur de titre prestigieux qui évidemment n’a plus rien à voir avec ses premiers dessinateurs et continuateurs de qualité. Il s’agit de : On ne peut pas l’envoyer à Auschwitz. Si, c’est également véridique.

La pub nous dit que cette BD est fort utile (malgré semble-t-il un matraquage journalier surtout depuis les dernières décennies, qui semble donc inefficace) … pour s’indigner de la barbarie ? que nenni ! Ce serait juste pour montrer les dangers du nationalisme résurgent ! Également produit sans doute par les mondialistes totalitaires de service.

On attend la suite : Spirou chez Pol Pot ou Fantasio au Goulag  ou encore Le Marsupilami à Nagasaki (on a bien eu autrefois Hiroshima, mon amour, tandis que Desproges proposait Auschwitz, mon loulou). Mais là, j’en doute. Enfin, je n’ose imaginer ce que ça pourrait donner avec Pif Gadget ! …

Dans un style gluant d’un autre genre, j’ai un titre à proposer avec une héroïne moins connue (pas la drogue, le personnage) : Prudence Petitpas aux soirées d’Epstein (dans la série « les dévergondés »). On a déjà connu Tintin en Thaïlande, un pastiche en noir et blanc, de 1999, un peu olé-olé, de Bud E. Weiser — pseudonyme d’un certain Beaudouin de Duve, qui est un jeu de mot fait à partir de l’appellation de trois bières concurrentes, deux tchèques et une américano-canadienne (Bud ou Budweiser, de Budweis, nom d’une ville de Bohème).

*

Ces derniers temps, dans le domaine des folies covidistes, on a pu noter :

— que les députés non « vaccinés » ont été exclus du parlement letton (plus de droit de vote, ni même d’être présents, pas même en visio-conférence) ;

— que le confinement hors sorties pour aller travailler, se ravitailler et « se détendre les jambes » (sic) est imposé aux Autrichiens récalcitrants non-piquousés à compter d’aujourd’hui même, qui je l’espère dérogeront massivement ;

— que les manifestations (mais paraît-il, pas les rassemblements statiques) sont interdites dans les centres-villes d’Italie (à la demande, nous dit le gouvernement italien mondialiste de Draghi, des associations de commerçants ; je souhaite à ces derniers bien du plaisir, du moins s’ils y sont vraiment pour quelque chose) ;

— qu’à Melbourne la révolte s’amplifie ; tandis qu’en Martinique l’obligation vaccinale est repoussée ; et que la grève générale est en marche en Guadeloupe avec les pompiers en première ligne ;

— que tout le Nord de la Belgique (autrement dit le pays des Flamandes et des Flamingants conchiés autrefois par ce pauvre type de Brel — « le révérend père Brel » comme le surnommait Brassens au début de sa carrière) subit paraît-il, une cinquième vague de covid : tous des « vaccinés ».

– que l’armée allemande veut déployer 12 000 soldats pour « soutenir la situation ». Bunderwehr will 12 000 Soldaten für Corona-Notlage mobilisieren.

— Que la lutte pour la candidature LR à la présidentielle se simplifie : Pécresse et Bertrand se mettent hors jeu en se déclarant tous deux partisans de confiner les non -« vaccinés ».

Alors qu’en France, on apprend ou l’on confirme l’existence de divers liens d’intérêts et/ou de copinage autour de macron : après l’histoire du fils de sa femme lié aux sondages d’opinion pour une société basée à Jersey ! l’histoire du labo a qui l’on ( le gouvernement) a acheté un produit expérimental, à je ne sais quel prix la dose, car la famille d’un député LREM s’y trouve ; et l’histoire du copain de promotion et de bringue de macron, personnage totalement en dehors du domaine de l’éducation, propulsé à la tête de Sciences Po — Sciences Po : curieux nom, comme s’il pouvait exister quelque science que ce soit de la politique !

— (en dernière info et non des moindres) : Face à tous les immigrants parqués à la frontière de la Biélorussie face à la Pologne, et suite à une demande de non-recevoir de la part de l’Union européenne, le gouvernement polonais a fait appel à la Grande-Bretagne pour sécuriser sa frontière grâce à l’aide de l’armée britannique !

*

Le bon citoyen, c’est le mouton bêlant : « Si on attrape le virus, c’est à cause des non »vaccinés ». Pas loin de penser que ce sont les non- « vaccinés » qui sont porteurs uniques du virus, voir qu’ils le propagent sciemment ; on n’est pas à une irrationalité près.

Le mauvais citoyen est celui qui pense que le « vaccin » ne sert à rien.

Et le très mauvais citoyen dit que le pseudo-vaccin entretient la contamination. Mais ne semble pas inquiet de choper le virus car il est déjà très probablement, lui, immunisé. Et il constate que les manifs ne semblent développer aucun foyer d’infection (alors même qu’on y rencontre aussi bien des « non »-vaccinés que des « vaccinés ») ; ce qui ne semble pas être le cas lors de réunions et autres thés dansants de QRcodés sanito-passés.

From → divers

Commentaires fermés