Aller au contenu principal

ANECDOTE DU JOUR

6 septembre 2021

Il y a quelques jours j’ai reçu la visite de quelqu’une de ma famille que je vois rarement. Elle organisait une cousinade. Rite qui est apparu il y a quelques années dans ma famille élargie.
Elle s’est présentée devant moi masquée jusqu’aux yeux. Bien évidemment elle ne s’est pas risquée à me faire la bise, mais m’a touché le bras. Sitôt fait, je n’ai pas manqué de lui dire : « Va pas me polluer ». Ce qui n’était qu’à demi une plaisanterie, son masque m’importunait. Et j’étais déjà persuadé qu’elle s’était fait pipouzer.
Or les piquouzés sont les plus dangereux propagateurs du virus comme on l’a vu ces derniers temps en Martinique et à Tahiti, ne serait que parce qu’ils n’ont aucun test à effectuer, à la différence des parias de l’apartheid « sanitaire » comme moi.
Piquouzée ? J’en ai eu la confirmation aujourd’hui par une autre personne de ma famille chez qui elle s’est présentée également masquée et lui confirmant sa « vaccination » comme une évidence.
Déjà les autres années, je ne me rendais pas à cette cousinade annuelle, cette année je n’avais vraiment pas envie, en plus de ça, de fréquenter une bande très probable de Q à l’air codés.
Je n’avais pas envie, non plus, de me rendre chez la quelqu’une dont le quelqu’un traîne au conseil municipal d’une cité hystériquement « socialo » depuis une éternité (accompagnée de nos jours de divers morpions coco, gaucho, écolo…), certes avec cette fois-ci seulement 15 % des voix des électeurs, mais dont le maire a voté dès le premier tour pour Macron.
J’ai mes délicatesses.
Ces dernières semaines, a-t-elle expliqué — lors de sa visite aujourd’hui à l’autre personne de ma famille — elle a dû accompagner la mort à l’hôpital du frère du conseiller municipal. Achevant ses propos (et achevant la personne qui était en face d’elle) par un : « Mais on aurait préféré qu’il soit vacciné ». *
Est-il utile de commenter ? Quand on ne cesse de dire que l’on est en pleine corona-folie.
Quelqu’un me dit : « Le masque … elle fait sans doute ça pour nous, pour nous protéger ». Non elle fait plutôt ça pour elle. Pour s’épargner. Puérilement, inutilement. Mais connaissant le personnage, peut-être aussi pour l’épate, genre frime bobo. Et aussi plus sûrement pour se protéger de ceux qui pourraient lui refiler le virus malgré sa « vaccination ».
En attendant, si elle se croit libre, elle ne l’est guère plus qu’un « passe sanitaire », qu’un ausweis modèle années quarante, qu’un passeport intérieur comme il en existait encore au XIXe siècle, dans cette vaste maison de passe qu’est devenue la France, et dont Marianne est la mère maquerelle malgré elle.

*Ce qui d’ailleurs est une licence à la bonne concordance des temps.

From → divers

Commentaires fermés