Aller au contenu principal

AUSWEISS, ÉTOILE JAUNE ET « CHECK-POINT »

14 mai 2021

Dans le mouvement de balancier sans fin qui ballote les petits hommes entre laxisme et dirigisme sociétal, l’Histoire est un éternel recommencement. Seuls les détails des scenarii et l’ordonnancement des épisodes varient. Et bien sûr les « vedettes » principales et secondaires, ainsi que la masse malléable — valetaille interchangeable — des figurants. Et plus encore la technologie mise en place pour faire tourner la machine sociale, toujours au plus gros profit abject des dominants.

Sorti pour prendre l’air (du côté de chez moi, où il vente un air généralement marin tout emprunt d’iode bénéfique et autre sel marin pratiquement tous les jours, ce n’est pas un problème, du moins à condition de se promener sans masque !) je suis tombé sur une pancarte accrochée de guingois à un poteau de feu tricolore, et mise à mal par une présente forte éruption venteuse, pluvieuse à l’occasion, et tourbillonnante, qui indiquait : CENTRE DE VACCINATION — BASE SOUS MARINE. Sans plus de précision si ce n’est une flèche qui, à cause du vent, n’était plus du tout bien dirigée. Un signe des Dieux ?

« Mon sang n’en a fait qu’un tour » comme disaient autrefois mes parents. Là où je vis, tout le monde connaît la base sous-marine qui, comme à Lorient par exemple, où elle est beaucoup plus importante, a été construite par tous les « bons petits français » (aujourd’hui ils porteraient tous un masque, même au milieu des champs où sur un plage vide, ou plus exactement remplie de goélands, de mouettes, voire même d’un ou deux cormorans, de quelque piafs, de crabes et de poux de mer).

C’était le temps béni pour eux d’un travail assuré lorsqu’ils collaboraient à l’édification de bâtiments chargés de protéger les sous-marins de la flotte allemande. (Dans ma cité, encore plus qu’ailleurs on n’en sort jamais de cette satanée Seconde guerre mondiale entre formes divergentes de capitalisme).* C’était le temps de l’Organisation Todt, entreprise de génie civil (sic), bien évidemment allemande qui a embétonné de blockhaus tant et plus les façades de la Manche et de l’Océan. Certains ont critiqué autrefois un Georges Marchais parti travailler en Allemagne ; mais il n’y avait même pas besoin d’aller travailler en Allemagne pour la masse d’ectoplasmes humains collabos de l’industrie de guerre allemande (ou nazie comme on voudra le dire). On pouvait rester chez soi, sur place.

Certes de nos jours il n’y a pas, il n’y a plus d’AUWEISS** (c’est un des changements, pas même dans le scenario, mais dans les accessoires du spectacle), mais pour très bientôt, nous dit-on (voté en première lecture à l’Assemblée nationale avec plus de 75 % d’absents par des sous-députés godillots et irresponsables) un « pass-sanitaire » ***

Engeance qui met à mal la liberté de circuler et le secret médical, en créant tout à fait officiellement un apartheid : deux catégories de citoyens en France : les veaux-moutons d’un côté et les rebelles et autres Gilets Jaunes ou Bonnets Rouges de l’autre. Provoquer, diviser toujours plus… jusqu’à l’explosion finale ?

Cette perversité pathologique, agressive, dictatoriale, totalitaire, fasciste (nos « élites » sont réellement non seulement des tarés, des filous, des ennemis du peuple, des êtres de mépris — méprisants et méprisables — mais des malades mentaux) les dispense d’imposer aux mauvais et indociles — tous « populistes, attardés, réactionnaires et ennemis du progrès technologiste et électronique ambiant » (sic les media tenus par d’autres formes de débiles et d’inconscients) — le port d’un signe distinctif vraiment efficace, mieux encore que le masque anti-sanitaire, qui aurait pu être fort logiquement du genre ÉTOILE JAUNE…

Puisque, dans le « secret » de leur téléphone portable, tout sera inscrit et à disposition des larbins collabos des salopards de la dictature, et autres policiers également bien dociles, qui se chargeront de séparer le bon grain de l’ivraie, ou si l’on préfère de vérifier l’invérifiable : la présence ou l’absence dans tel ou tel lieu, ou à l’entrée de tel ou tel endroit, d’un hypothétique virus de la grippe dénommée covid-19 — virus probablement artificiel, donc probablement « lancé dans le public », je renvoie à des articles précédents **** — et très largement entretenu (du moins chez les maboules de la thérapie génique et autres) par leurs pseudo-vaccinations et leurs rappels « vaccinaux » qui sont destinés à être sans fin ; et donc à entretenir des virus mutants de plus en plus résistants… (variants créés par les « vaccinations » selon le Professeur Montagnier, qui n’est pas un Docteur Diafoirus des plateaux de télévision, mais un Prix Nobel de Médecine).

… Et du même coup à entretenir la dictature présente (qui n’est certainement pas que « sanitaire », mais bien généralisée et européo-mondialiste depuis déjà plusieurs décennies). L’époque actuelle la rend patente même aux yeux des gens n’ayant que deux sous d’intelligence, de réflexion et de bon-sens.

Après les moyen-âgeuses rouelles pour certains et crécelles pour d’autres, les plus « modernes » étoiles jaunes, voici maintenant, tout nouveau tout beau ! le téléphone portable mouchard. C’est ce qui s’appelle le progrès… le progrès de la technologie (un peu comme la bombe atomique est un progrès par rapport à la hallebarde). Et quand on n’a pas de portable ? Ben… on la ferme en tant qu’attardé – au pire réac au mieux conservateur, du moins aux yeux globuleux de la clique médiatico-politique — et on reste enfermé chez soi !

Après la « vaccination » … les lieux de contrôle. Après les lieux de contrôle, ou plutôt en même temps, la mise en place d’un apartheid effectif. Donc des discriminations patentes. À quand des cars et des bus pour « gentils » d’un côté et « rebelles » de l’autre ? Comme il existait encore jusqu’au début des années soixante du siècle dernier, des transports pour blancs et d’autres pour « gens de couleur » dans cette immense démocratie (sic) étatsunienne.

Je parle de vrais rebelles pas des guignols qui passent à la télé ou qui prétendent faire rire, et ne font rire que les crétins soumis, ou de ces « libertaires » qui soutiennent, objectivement et par la violence de rue, le mondialisme ; ou éructent leur désir de vacciner tout le monde et généraliser l’usage d’une police sanitaire comme ce pauvre type de Michel Onfray, prétendu philosophe (en fait petit prof de philo qui sévissait autrefois dans les écoles privées). Certes, il a une excuse, il a réchappé dit-on à deux AVC et à une vie — sans doute en sur-régime — de bigame assumé.

Les lieux de contrôle seront innombrables. Les « protocoles » multiples. Certains lieux restant désespérément fermés comme les musées ou les facultés au moins jusqu’à la rentrée (déjà deux ans d’études foutues pour un bon nombre).

Le pire est qu’ils (ces contrôles) soient établis par exemple à la porte des écoles où tout est possible avec un personnel si docile et si bobo. Autres questions en rapport : Que contiennent les tests, y compris auto-tests ? Sont-ils efficaces ? Est-ce qu’on doit craindre une simple grippe qui justement ne touche pas les jeunes ? On a déjà eu l’odieux chantage sur les jeunots pouvant contaminer Papi et Mamie ! Dégueulasse.

Ce que l’on peut souhaiter de mieux est que ceci apporte une chienlit totale, une société encore plus ingérable qu’elle ne l’est, pour réveiller enfin les endormis. Je sais déjà que des milliers d’entreprises et commerces les plus divers se sont engagés à n’effectuer aucun contrôle de ce type. Espérons qu’ils s’y tiennent vraiment.

Le mieux sera bien sûr de faire en sorte, par la pression populaire, celle du nombre, de la masse, qu’un certain nombre de « check-points » — finalement à la sauce du racisme et du fascisme sionistes — ne se démantèlent d’eux-mêmes. Il faut entrer, même à de tous petits niveaux, si ce n’est déjà fait, dans la Résistance, l’objection de conscience, la désobéissance civique, et quand on peut le boycott. Et l’occupation de la rue. Souveraineté nationale et populaire.

Pendant ce temps, manque plus que la reconnaissance faciale au tableau, pour mieux repérer les mauvais éléments — du moins : les véritables contestataires et gens debout — grande avancée technologique mise en pratique chez les champions de la démocratie de l’empire chinois ! Avec un système de bonnes et de mauvaises notes ! Aux fous ! Et pendant ce temps, les zones de non-droit le plus courant et ordinaire s’étendent par la bonne volonté gouvernementale. Il est avantageux de travailler de concert avec la maffia du bas pour la mafia du haut, pour mieux mater et maintenir dans la crainte les gens ordinaires. Là aussi la division entretenue est moyen de se maintenir.

Personne (malgré la docilité courante) n’étant vraiment chaud pour expérimenter des « vaccins », sous la pression criminelle, délirante (et quotidiennement harceleuse diffusant la peur) d’un gouvernement aux ordres de BigPharma et d’une Union Européenne totalitaire, une partie du personnel médical a fini par céder. Les anciens des EHPAD ont été vaccinés sous la contrainte quand on ne les a pas déjà euthanasiés dès 2020. Aujourd’hui on ne sait plus ce qu’il en est réellement du premier bilan de « vaccinations » où un gouvernement, qui n’a pas respecté les règles d’expérimentations médicales, ne semble pas préoccupé par les effets présents (dont certains mortels !) ou à venir d’un jeu délétère que l’on pourrait peut-être qualifier de volontaire.

Maintenant certains milieux des couches moyennes ou supérieures endoctrinées, et/ou ne voulant pas sortir de leur petit confort et de leur routine, vont pouvoir se faire vacciner. « Mais tu comprends, comme disent certains — on me l’a rapporté — c’est pour pouvoir passer mes vacances au Canada… » Sans même savoir qu’il existe des quarantaines, même pour eux. Et plus rigolo, l’obligation de subir des rappels à quinze jours au même endroit que la première fois ! Chacun se garde des doses pour soi !

Le plus délirant est que les « vaccinés » ne sont pas exempts (eux encore plus) de choper le virus et ses variants (comme le dit et l’écrit BigPharma en toutes lettres), de devoir porter un masque, de devoir se faire faire des piqûres de rappel, de devoir subir les mêmes mesures restrictives, de couvre-feu, de « distanciation » — mais bizarrement pas dans le métro — etc.

Écoulons les poisons ! Trois pour le prix de deux et un rappel gratis ! La vie est dangereuse, qui plus est mortelle. La mort (la prison et l’empoisonnement librement consentis) réconfortante pour les lobotomisés du cerveau. Alors inutile d’en rajouter. Moi, c’est ceux-là qui me font peur, les injectés et futurs sur-injectés : des bombinettes bioniques ambulantes. J’en suis d’autant plus inquiet que j’apprends ce jour même (14 mai) que « Pfizer confirme que les personnes vaccinées contre le covid peuvent excréter des protéines de pointe et nuire aux personnes non vaccinées » (francemediasnumériques.com). À moins que tout ça ne soit que du pipeau — ou de la « comm » comme on dit, pour ne pas employer le mot pub ou plus exactement propagande — pour inciter les plus fragiles mentalement ou suivistes à se faire vacciner. Le but est de nous avoir à l’usure. En jouant à fond sur les indécis, les pas assurés et rassurés d’opinion.

Au moins on aura été prévenu par les salauds, comme on a été prévenus par les meneurs mondialistes de Davos que leur but était la grande réinitialisation (big reset) où il est prévu de diminuer considérablement la population humaine. Voir ce que leur gourou en chef suisse a écrit ces mois derniers sur le sujet.

Il m’est arrivé quelquefois sur ce modeste blog de me dire Palestinien de France. Je crois que de plus en plus c’est la réalité la plus vraie, manque plus que quelques bombardements au hasard sur le peuple. Les ? (je n’arrive plus à trouver de mots pour les définir, si ce n’est des chapelets d’injures) qui nous imposent toutes ces vilenies, ces tordus ultra-libéraux pour eux et ultra-totalitaires pour Populo, semblent avoir pour but l’extinction civilisationnelle. Le retour de la barbarie, en Europe en particulier.

Signé : El-Gazzaoui.****

***

Notes :

* Fut un temps où certains (les élus « écolos » en particulier) avaient suggéré d’abattre cette base, l’un des rares pans du passé d’une ville particulièrement détruite par les « Alliés ».

** Mais c’est l’Allemagne « vaincue » qui aujourd’hui se porte le mieux en Europe !

*** « Passe » sans « e » pour faire branché et sérieux ; c’est ainsi que je connais une ville où il n’y a pas de service de « bicleux » ou de « bicloux » (ça fait trop peuple), mais de « bicloos ». J’ai même trouvé sur Internet des « becloos » et encore plus comique (et triste) : « B’cloo, le Fat Bike Electrique Armoricain ». Misère… armoricaine. Mais cela en impose tellement plus ! Plus aux gogos dans l’air du temps.

**** Intéressante évolution ces temps derniers des officines de la propagande mondialiste et présentement big-pharmacienne qui viennent de se rendre compte qu’à demeurer à la remorque de media non patentés, de plus en plus écoutés ou lus sur Internet, ou à juste les dénigrer et même dénoncer (mais ça ne marche plus), ils continuaient toujours plus leur déclin, cet article du Figaro du 11 mai : Le confinement a détruit plus d’années de vie qu’il n’en a épargné (un compte-rendu d’une étude scientifique), ou celui-ci du Monde du 14 mai : Origine du Covid-19, la divulgation de travaux inédits menés depuis 2014 à l’Institut de virologie de Wuhan alimente le trouble, dont la phrase d’accroche (écrite avec des pincettes) est la suivante : L’hypothèse d’un accident de laboratoire comme origine possible de la pandémie de Covid-19 n’est ni majoritaire [oui, et alors?], ni la plus probable [qu’en savez-vous ?], mais elle n’est pas une théorie complotiste [puisque c’est vous qui le dites!]. Pourtant il n’y a pas si longtemps vos « décodeurs » généralement surnommés « déconneurs » par les internautes, vouaient aux gémonies ceux qui avançaient une telle idée. Et non pas des moindres (dont le seul défaut était de ne pas émarger chez BigPharma). Je soupçonne cette feuille de tenir ce propos parce Wuhan se trouve en Chine, pays plus facilement critiquable que d’autres (pour un tas de raisons). Ouf, pour un peu j’étais complotiste ! Merci L’Immonde de me rassurer. J’ai-t-i’ z-eu grand peur ! En voilà deux qui commencent à tourner casaques, et à changer progressivement de sources d’information, dans un lent revirement en cours.

Pendant ce temps, fidèle à lui-même Raoult qui donne tous les jours un état des lieux sur Internet, nous a offert récemment une liste de condamnations (amendes) infligées ces dernières années par la FDA étatsunienne à divers laboratoires pharmaceutiques grands et petits. La FDA étant la Food and Drug Administration, l’agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux. Je ne résiste pas au plaisir de citer, épinglés par les « violation trakers », les traqueurs de violation  :

— Pfizer Inc. pour de modiques amendes de 3.320.400.000 dollars. Ceci concerne en particulier la « off-label or unapproved promotion of medical products », la promotion de produits médicaux hors-label ou non approuvés, en 2009 et 2011, et une « drug or medical equipment safety violation », une violation de la sécurité des médicaments ou de l’équipement médical, en 2012 ;

— Johnson & Johnson pour un total de 2.392.200.000 dollars, pour la promotion de produits médicaux hors-label ou non approuvés, en 2013 ;

— AstraZeneca LP pour une somme plus modeste (sic) de 520.000.000 de dollars, également pour la promotion de produits médicaux hors-label ou non approuvés, en 2010.

On peut noter également dans ce tableau concernant les aliments et les médicaments (qui est bien plus long, la source est ici https://violationtracker.goodjobsfirst.org/prog.php?agenc), la présence de Google Inc pour la promotion de produits médicaux hors-label ou non approuvés, en 2011, avec une amende de 500.000.000 de dollars.

Mais quoi diront certains, les délits ne sont pas tout récents. Ce à quoi je répondrai : qui a péché, péchera et repéchera. Et, à toute bonne occasion, pêchera le gogo.

**** Voir ce que subissent encore les Palestiniens aujourd’hui. Sans doute les populations les plus proches ethniquement (génétiquement) des populations israélites de l’Antiquité ! La clique macronienne soutient évidemment corps et âme le régime d’apartheid, pour ne pas dire plus, de l’entité colonialiste, raciste, tribale en Palestine occupée. La petite ordure facho-2021.fr élyséenne dénonce les « terroristes » palestiniens, comme sous Vichy elle aurait dénoncé les « terroristes » résistants, ou comme sous l’Algérie colonie française il aurait dénoncé les « terroristes » du FLN. Quant à l’autre collabo mondialo-sioniste, Darmanin, il a interdit les manifestations pro-palestiniennes (qui je crois se tiennent ou vont se tenir quand même, du moins je l’espère, d’une manière ou d’une autre). On me dit que le motif invoqué n’est même pas le si pratique et si totalitaire « possibles troubles à l’ordre public » mais (« tenez-vous bien, tenez-vous mieux » comme disait Desproges) … antisémitisme !!! Et voilà, on y est en tout. Dans ce monde — sans vertus ni valeurs réellement humaines — qui dégueule des étiquettes, des mots (orwelliens) aux sens intégralement inversés.

Les 13 et 14 mai 2021.

From → divers

Commentaires fermés