Aller au contenu principal

DANS LE TEMPS

6 février 2021

Mon vieux quartier « n’est plus (la forme d’une ville
Change plus vite, hélas, que le cœur d’un mortel) ; » 1
Ses champs, bâtis perdus s’en vont en remords tel
Qu’un chemin englouti fuit sa marche civile.

Les mimis haut perchés au-dessus du vieux mur, 2
L’ancien puits, le figuier, par les hommes… trahis,
Le ruisseau du creux noir aux arbres ébahis
De mémoire et de nuit : tout défunta, trop mûr. 3

L’aubépine du temps a piqué, jusqu’au ciel,
Le goéland fidèle et la mauve d’antan, 4
Le rouge-gorge à vif qu’une âme encore entend.

Je devise, en esprit, l’autrefois substantiel, 5
Avec l’ombre des gens que je n’ai pu tenir ;
« C’est un ébranlement de tous mes souvenirs. » 6

NOTES :
1 – Vers bien connus du poème Le Cygne de Baudelaire.
2 – Mimis, un des noms vernaculaires des chatons de saule ou autre.
3 – Défunter : mourir, décéder (vieilli ou régional).
4 – Mauve : nom régional maritime de la mouette, ou de certaines variétés de mouette.
5 – Autrefois est un adverbe qui est également employé substantivement.
6 – L’un des vers du recueil Le Livre de mélancolie de Paul Mariéton (A. Lemerre, Paris, MDCCC XC VI).

From → divers

Commentaires fermés