Aller au contenu principal

JE SUIS COVID 19

25 juillet 2020

* * *

Le monsieur que je croise quelques milliers de fois par jour, sur ce trottoir, ne sait rien de moi et je ne sais rien de lui. Il me foudroie du regard. Je m’inquiète vaguement. Puis, soudain, je comprends. Je ne porte pas de masque. Lui, si. Je lis dans son regard le fanatisme haineux des religieux quand ils te matent comme si tu étais Satan.

 Exode 15:26 Il dit: Si tu écoutes attentivement la voix de l’Eternel, ton Dieu, si tu fais ce qui est droit à ses yeux, si tu prêtes l’oreille à ses commandements, et si tu observes toutes ses lois, je ne te frapperai d’aucune des maladies dont j’ai frappé les Egyptiens.

En d’autres termes, dieu est bon mais quand même susceptible de répandre des maladies.

Si tu écoutes dieu, si tu fais tout pour lui être agréable et ne surtout pas l’énerver, tu t’en tireras, cependant. C’est rassurant. Je suis rassuré.

Car :

Deutéronome 28:62 Après avoir été aussi nombreux que les étoiles du ciel, vous ne resterez qu’un petit nombre, parce que tu n’auras point obéi à la voix de l’Eternel, ton Dieu.

En clair: ou tu obéis, ou tu meurs.

Le monsieur que je croise chaque jour en quelques milliers d’exemplaires ne sait rien de moi et je ne sais rien de lui. Il me foudroie du regard. Je m’inquiète vaguement. Puis, soudain, je comprends. Je n’ai pas de masque. Lui, si. Je m’inquiète. Car j’ai lu dans son regard le fanatisme haineux des religieux quand ils semblent te zieuter comme si tu étais Belzébuth.

Dans les yeux du monsieur, je lis: « Tu es Covid 19 ».

Soudain, terrorisé, je me pose la question: suis-je Covid 19?

Mais non, mais non. Je ne  suis pas Covid 19, M’sieur, je vous jure.

Le Dieu biblique me semble être beaucoup plus Covid 19 que moi.

Deutéronome 28:59  L’Eternel te frappera miraculeusement, toi et ta postérité, par des plaies grandes et de longue durée, par des maladies graves et opiniâtres.
28:60  Il amènera sur toi toutes les maladies d’Egypte, devant lesquelles tu tremblais; et elles s’attacheront à toi.

Par bonheur, je ne peux pas être concerné par la Bible, ni côté Ancien Testament, ni côté Nouveau Testament. J’ai été débaptisé et possède la lettre de l’évêché de Paris qui m’a confirmé que j’ai été excommunié.

Dans les yeux du monsieur, je lis: « Tu es Covid 19 ».

Adressez-vous à Dieu, M’sieur, si vous voulez, mais pas à moi.

Selon certains, le Covid 19 est né en Chine, dans un laboratoire construit et livré par la France de l’habile Chirac.

Mais moi, je n’ai aucune responsabilité politique, je n’ai jamais voté Chirac (je n’ai jamais voté du tout), je n’ai pour ainsi dire jamais mis un pied en France pendant les années où Chirac était à l’Elysée, années. Je ne suis pas Chinois, je n’ai jamais mis un pied à Wuhan, je ne suis pas laborantin.

Dans les yeux du monsieur, je lis: « Tu es Covid 19 ».

Adressez-vous à la Chine, M’sieur, si vous voulez, ou à la France, adressez-vous à qui a construit ce laboratoire, à qui y a travaillé, adressez-vous à qui vous voulez, adressez-vous aux Etats qui fabriquent et commandent et testent et achètent ou vendent des armes bactériologiques. Adressez-vous à la société de la planète globalisée des voyages de masse, voyages favorisant évidemment toutes les éventuelles contaminations microbiennes et autres. Mais pas à moi…

Le monsieur n’en démord pas. Dans ses yeux, je lis: « Tu es Covid 19 ».

Monsieur Lambda (je crois que c’est son nom) croit en dieu. Il croit dans la science, comme Macron. Je n’exclus pas qu’il croie à la fois en dieu et dans la science. Mieux encore, je n’exclus pas qu’il croie dans la virginité de Marie, dans le monstre du Loch Ness, dans les soucoupes volantes et les petits hommes verts, et puis qu’il croie évidemment David Hamilton était un violeur.

Monsieur Lambda, derrière son masque, croit fièrement en tout ce en quoi on lui dit de croire.

Son masque couvre tout son visage, et je n’aperçois que ses yeux remplis de haine à mon endroit.

Ses yeux me disent, ses yeux me crient : « Tu ne portes pas de masque. Tu es responsable du Covid 19. Tu es Covid 19 ».

Le regard de Monsieur Lambda éructe: « Dis que tu es Covid 19 !  Avoue! Confesse! Dis: Je suis Covid 19! »

Il ne faut jamais contredire les fous. Il ne faut jamais contredire les imbéciles. Il faudrait enseigner à un enfant, par conséquent, de prendre l’habitude de ne jamais contredire personne.

Pour éviter tout ennui, je dis: « Je suis Covid 19 ».

Monsieur Lambda, à ces mots, se calme enfin. Ouf. J’ai souvent observé, sur les traits des gentils quand enfin ils ont le privilège d’observer de visu un méchant, l’espèce d’orgasme de béatitude qui se peint alors dans toute leur expression.

Je suis le Covid 19? Dès lors, Monsieur Lambda est content. Il ne porte pas son masque pour rien. Profondément fier du rôle qui est le sien, suintant de civisme par le moindre pore de sa peau, ce héros arbore son masque comme un certificat de son appartenance à l’espèce des bons absolus.

Je crois l’entendre psalmodier : Si tu écoutes attentivement la voix de Macron, ton président, et de Castex Monsieur Déconfinement Reconfinement, si tu fais ce qui est droit à leurs yeux, si tu prêtes ta bouche et ton nez à leurs masques, et si tu observes toutes les lois de distanciation sociale, tu ne seras pas frappé par le Covid 19.

Amen.

Je poursuis ma route, en direction d’une foule masquée où je lis pourtant, dans des milliers d’yeux, cette affirmation surprenante selon laquelle je serais Covid 19.

Alors, pour éviter le lynchage, je me mets à me repentir : Je suis Covid 19 ! Je suis Covid 19! Je suis Covid 19!

Olivier Mathieu

From → divers

Commentaires fermés