Aller au contenu principal

misère …

18 juillet 2020

 

 

 

Au Grand-orgue de la cathédrale de Nantes, aux tuyaux d’origine, verrières, boiseries du début du XVIIe siècle, partis dans la fumée barbare des vandales contemporains. Ce que les bombes de nos « alliés », également barbares, durant la Seconde guerre mondiale n’avaient pas réussi à détruire ! Ni l’incendie accidentel de la toiture en 1972… 

« Dialogue sur les grands jeux » extrait de l’Ave Maris Stella de Nicolas de Grigny

Marie-Thérèse Jehan le 13/10/2019 au grand orgue de la cathédrale de Nantes

From → divers

Commentaires fermés