Aller au contenu principal

RÉFLEXION DU JOUR

23 novembre 2019

Certains pourraient penser que je suis opposé à l’intégralité des « théories » freudiennes ; ce n’est pas le cas ; du moins lorsque cela m’arrange.

J’ai toujours trouvé (je crois que c’est celui-là, mais il y a tellement longtemps que je ne l’ai pas lu ou relu, et puis je l’ai présentement égaré au milieu de mes livres) que sa Psychopathologie de la vie quotidienne n’était pas dénuée de sens et de valeur lorsqu’il évoquait les jeux de mots, ceux qui sont involontaires en particulier, ou jugés comme tels.

Et quelle n’a pas été ma surprise, tout à l’heure, de constater que La Consolation, le titre du livre remarquable, du moins remarqué par les gens soucieux de vérité et de véracité, pouvait très naturellement en faire partie.

Sans vouloir tomber dans « l’effet ‘yau de poêle »*, que lit-on ? sinon : LA CONSOLE À SCIONS ! Masculinisé – et en « à peu près » – cela donne même : LE CON SEUL À SION.

Or, tout est possible avec Poupette la Badine** ! N’est-ce pas ?

***

* Du titre de l‘ouvrage d’un anti-lacanien forcené, François George : L’effet ‘yau de poêle de Lacan et des lacaniens, dont voici une citation judicieuse : « La psychanalyse, qui avait commencé par apparaître comme le comble de l’audace intellectuelle et de la subtilité herméneutique, finit par prendre l’allure d’un nouveau conformisme, voire d’une nouvelle forme de bêtise ». Notons la date d’édition, qui fut aussi ma première date de lecture de cet ouvrage : 1979. De si loin, ma doué!

** adjectif et substantif.

From → divers

Commentaires fermés