Aller au contenu principal
Tags

ET MOIX, ÉMOI ! ET LUI.

20 septembre 2019

« Pour avoir diffusé en ligne un clip de rap antisémite [sic] où des portraits de personnalités étaient brûlés, Alain Soral a été condamné à 18 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Bobigny ».

Tel s’exprime Russia Today qui nous a habitué à plus de mesure et de discernement.

Condamnation, encore une fois, d’une personne pour diffusion d’un clip disponible sur les réseaux sociaux dont elle n’est pas auteur, et dans lequel elle ne chante ou ne joue pas. Rap dont ne sait qui, consultable sur YouTube et relevant à mon avis de la liberté d’expression, de l’anticapitalisme et de l’anti-media-dominants. Et rap qui, pour une fois, a quelque chose à dire d’à peu près sensé.

Le 19 mars dernier le rappeur Nick Conrad, quant à lui, a été condamné à 5.000 euros d’amende avec sursis pour un clip titré PLB, « Pendez les Blancs » en version longue. « L’artiste distingué » a fait appel, c’était trop pour lui.

Il est vrai que, dans ce dit clip, on le voit seulement enfoncer un revolver dans la bouche d’un « blanco », puis lui écraser la tête sur un trottoir, tout pendant qu’il dégobille les mots suivants : « Je rentre dans des crèches, je tue des bébés blancs, attrapez-les vite et pendez leurs parents, écartelez-les pour passer le temps divertir les enfants noirs de tout âge petits et grands. Fouettez-les fort faites-le franchement, que ça pue la mort que ça pisse le sang ». Vous jugerez de la richesse des rimes !

Vive la francophonie ! Mais pas cette franco-folie. J’eusse préféré que Nique Conenrade eût été franco-aphone.

En attendant, simple « règle de trois », je constate (le trop fameux : deux poids, deux mesures) qu’une demi douzaine de zigotos médiatiques cons-sacrés depuis des décennies, dont l’archétype du capitaliste depuis deux siècles au moins, trois pousse-au-crime et bellicistes avérés, et même un ou deux goyim (!) valent largement plus que l’ensemble des « blancos » de la Terre ! Il est vrai que, pour nos Zélites, ce ne sont que des « sans-dent » ou des « gens de rien ».

Du moins pour l’Injustice française aux ordres et la canaille politicienne.

Rigolons deux secondes, voici ce que Moscara, l’un des pontes des tribunaux de Bobigny écrivait le 8 mars 2016 sur Wikileaks : « Je souhaiterais manifester mon soutien indéfectible à Emmanuel Macron et me tenir à sa disposition pour participer à tout ce qui permettra de diffuser sa vision du monde, porter ses idées, collaborer à ses projets et les faire connaître. Mon malheur est que j’ai 60 ans et que je cherche désespérément, en dehors du P.S. auquel je ne souhaite pas adhérer, une structure d’accueil. Après une longue carrière d’avocat et d’ancien bâtonnier du barreau du Val de Marne, je suis depuis 10 ans magistrat de l’ordre judiciaire et vice-président du tribunal de grande instance de Bobigny . »

Ou encore, le 9 mars 2016, à nouveau sur Wikileaks : « Depuis qu’Emmanuel Macron a été nommé ministre de l’économie, je me suis attaché en l’écoutant, le lisant et l’observant agir à analyser ce qu’il porte, et de quoi et pour qui est-il l’espoir. Il se démarque par son indépendance, sa culture, son charisme, par son refus de toute doxa. Ce qu’il a pu dire ou écrire, notamment, sur les migrants et sur la déchéance de la nationalité et qui va à l’encontre de ce que pense l’opinion publique servilement endormie par la pensée unique démontre un grand courage et l’intelligence des situations. L’admiration s’attache à se trouver en position de se mettre sur la pointe des pieds pour voir un objet ou un sujet plus grand ou plus haut que soi, et quand de surcroît il s’agit d’un homme qui est plus grand que la fonction qu’il occupe, la barre est très haute, mais elle vaut le coup, c’est si rare d’admirer ! Je vous remercie encore d’avoir lancer [sic] ce collectif et je me tiens prêt à militer à vos côtés . »

Fermez le ban !

From → divers

Commentaires fermés