Aller au contenu principal

JEUX DE MAINS, JEUX DE VILAINS… OU PARISIEN, TÊTE DESCHIENS ?

1 mai 2019

Monsieur Deschiens et la tête à claques :

Il est bien connu qu’un très grand nombre de parisiens ne sont jamais que des provinciaux « montés à la capitale, pour réussir ». Réussir quoi, ça c’est autre chose ?!

Je précise, car c’est le cas pour not’ gars François, un normand si je ne me trompe pas. Et pour son ancien acolyte, not’ gars Bruno, un sarthois :

***

La grosse tête tète de l’art ?

– Tiens, v’la mon gars Monsieur Deschiens, ci-devant chevalier, puis officier et enfin commandeur des arts et des lettres (curieux cet aspect très monarchique des honneurs républicains) ! Comment t’appelles-tu ?

– François Morel, mais je déteste être filmé, je trouve ça mal poli, j’aime bien la courtoisie. Enfin j’aime pas être filmé sauf dans le monde du spectacle : salle de concert, théâtre, télé, et même radio comme ça se fait maintenant…

 

From → divers

Commentaires fermés