Aller au contenu principal

CHANGEMENT DE CABINET AU SEIN DE L’UNION EUROPÉENNE

10 avril 2019

Il me souvient d’avoir lu il y a quelques années que l’Union Européenne entendait réglementer la dimension des fenêtres européennes. Cela venant après la réglementation des semences, où l’interdiction de « brûler » son propre alcool à l’alambic, pour ne parler que de ça.

Quand on sait que l’Europe est faite de milliers de petits pays ayant leurs spécificités architecturales, diversités locales (je ne parle pas ici des villes et autres mégapoles de plus en plus uniformisées et interchangeables, mais de nos contrées rurales ou de nos petites villes ayant encore « un certain cachet »). Il y aurait où rire si c’était encore risible. *

Finalement, je ne sais ce qu’il est advenu de cette mesure; si elle a été réellement préconisée. Tout est possible vu que l’on est dirigé par des tarés.

Et plus encore que des tarés, par des gens qui n’ont que quelques mots dans la tête : rentabilité, profit, uniformisation. D’où normes, interdictions, interdits de toutes sortes ; à respecter, du moins pour la masse humaine, tant le paysan ou l’artisan du coin que le Populo en général qui subissent. Et de préférence du côté occidental, le plus docile et formaté, de ladite Europe (Pauvre mère !).

Derrière la standardisation des produits en tous genres, l’interchangeabilité des êtres humains, esclaves du Veau d’Or, l’avilissement médiatique généralisé des consciences, ravalant tout au niveau de la consommation, de préférence béate et décadente, se tient le mondialisme capitaliste : l’internationale de la racaille exploiteuse et destructrice dont l’un des larbins (besogneux) n’est autre que le petit Macron, ou le grand Micron, comme on veut, et toute cette bande de « rigolos » de ladite opposition de gauche, droite, extrême-gauche, extrême-droite, extrême-centre, écolos d’opérette et autres nantis de la bourgeoisie.

Je m’arrêterais là si je ne venais de découvrit que la taille elle-même des cuvettes, lunettes, etc. de nos latrines a été normalisée l’été dernier :

— Mais jusqu’où s’arrêteront-ils ? me demande Coluche.

— Oh, là, je crois qu’ils ont atteint les bas-fonds de la civilisation. Il faut bien se résoudre à le dire, l’Union Européenne a, d’une manière générale, un côté fiente et zone d’épandage. Et jte dis pas, les problèmes en perspective, si les Turcs entrent dans ladite Europe. Quid des toilettes « à la turque » ? On sera encore dans une belle m…

* D’un terrorisme urbanistique qui doit beaucoup aux « progressistes » architectes allemands du Bahaus autour de Walter Gropius, et au « génial » cageapouleur helvéto-français Charles, Édouard Jeanneret-Gris, plus connu sous son nom d’ « artiste » : Le Corbusier ; tous ennemis jurées des rues, des places, de la vie des cités. Entasseurs, dans du glauque, de producteurs-consommateurs anonymisés.

From → divers

Commentaires fermés