Aller au contenu principal

RIONS… JAUNE, C’EST LA COULEUR DU MOMENT

17 décembre 2018

Comme i’s disent dans les media :

« Lors de l’émission de Public Sénat, Gilles Le Gendre a exhorté l’exécutif à mieux détailler et expliciter ses mesures, à faire preuve de davantage de pédagogie. »

Sic.

En clair : il convient de faire preuve de davantage de propagande et de focalisation volontaire sur les miettes annexes, données en pâture à un peuple de plus en plus difficile, mais aussi de plus en plus borné.

Voilà le propos de l’abruti (chefaillon, je crois, de la REM):

 » NOUS AVONS INSUFFISAMMENT EXPLIQUÉ CE QUE NOUS FAISONS. ET UNE DEUXIÈME ERREUR A ÉTÉ FAITE : LE FAIT D’AVOIR PROBABLEMENT ÉTÉ TROP INTELLIGENTS, TROP SUBTILS, TROP TECHNIQUES DANS LES MESURES DE POUVOIR D’ACHAT. »

Tel est cet avis aux ploucs !

Au gros boulet populaire qu’ils doivent se farcir !

On croirait entendre de la nov-langue socialo.

La veux-tu dans ta petite tronche de bourge, minus totalitaire, microbe malfaisant… ma subtilité ?

En attendant, c’est le Peuple, sans intermédiaires pourris, qui a l’INTELLIGENCE HISTORIQUE.

***

P.S.    Ce propos fait suite à celui tout aussi récent et tout aussi éclatant du premier sinistre Philippe.

Je résume l’idée et même les arrières-pensées, si faciles à deviner :

Des référendums d’initiative populaire ou citoyenne, oui, certes, mais pas sur n’importe quels sujets, ni n’importe comment. Ainsi, présentement, je ne serais pas opposé à ce que la populace propose (poliment et dignement) un référendum sur la couleur de la prochaine moquette de la salle des fêtes de l’Élysée. Bien au contraire !

Tout ça suinte le mépris de classe, et même de caste, ou peut-être, plus exactement encore, de mafia.

From → divers

Commentaires fermés