Aller au contenu principal

QUELQUES REMARQUES À PROPOS D’INTERNET ET DES TÉLÉPHONES MOBILES MULTIFONCTIONS

12 décembre 2018

Je suis le premier à critiquer les gadgets électroniques de notre temps (véhiculant, comme tout, le meilleur et malheureusement le plus souvent le pire), mais je sais aussi voir en eux, en certains cas, une forme de progrès relationnel et solidarisant. Ou même encore d’aide pour résoudre des affaires judiciaires douloureuses. Une chance en ce monde de l’individualisme bourgeois.

Voilà le genre de revendications venant des Gilets jaunes et autres citoyens des plus divers, j’oserai dire « une forme de sagesse populaire », que je rencontre de plus en plus souvent dans des commentaires de sites de tous bords et tous milieux sur Internet ; Internet dont on peut, en ce moment, saluer l’utilité irremplaçable. Prémisses à des cahiers de doléances du peuple (et de condoléances pour les « z-élites » ?) :

Frexit, sortie de l’euro, sortie de l’OTAN ;

Abrogation de la loi bancaire scélérate de 1973 dite loi « Giscard-Rothschild » (sur les emprunts publics) ;

Proportionnelle intégrale, reconnaissance du référendum d’initiative populaire, non cumul des postes électifs, limitation des renouvellements de ceux-ci, inéligibilité en cas de casier judiciaire non vierge, respect des programmes électoraux (ou si l’on préfère des mandats au sens propre) avec possibilité pour les électeurs concernés de « desélire » tout élu par référendum particulier ;

Vrai pluralisme au niveau des media en interdisant ou défaisant tous les regroupements ou multi-directions de journaux, de radios, de télévisions, en inscrivant avec des mesures concrètes le pluralisme dans le cahier des charges du service public ;

Etc.

Je n’évoque ici que les sujets concernant une meilleure marche de la démocratie.

Car il en a bien d’autres dont certains fort importants comme on le voit en ce moment (tels les revenus, les taxes, la santé, l’éducation, l’immigration, le droit du travail, le droit à un revenu minimal, la liberté d’expression, etc.) mais qui ne peuvent réellement être réglés qu’en adoptant le programme de base ci-dessus. C’est pourquoi mettre en l’air Macron, larbin du mondialisme, n’est qu’un minimum, un point de départ.

Le mouvement des Gilets Jaunes de cet automne et j’espère hiver, est celui (après sans doute La Manif pour Tous, les Bonnets Rouges, et quelques autres moins marquants) qui met le plus en évidence le poids potentiellement subversif d’Internet.

On lui connaissait déjà les blogs et sites en tous genres, c’est bien pourquoi la bourgeoisie entend le contrôler et le réglementer : plus de liberté d’expression, plus d’informations qui ne passent pas par le formatage médiatique dominant, plus de choses réellement vues et de « en direct » et sans intermédiaires, plus d’ouverture sur le monde, sur les savoirs, c’est une menace pour toutes les maffias dirigeantes.

C’est Internet, mais aussi indéniablement la petite machine à tout faire portable, le tout en un, le téléphone multifonctions (dont celles de photographier et réaliser des vidéos) qui a permis l’émergence de ce mouvement de base sans chefs affichés, volontairement hors des partis — pratiquement tous vendus à la Bourgeoisie de l’extrême-gauche à l’extrême droite en passant par la gauche, la droite, le centre et l’extrême-centre — et des syndicats récupérateurs — pratiquement tous vendus au Capital.

From → divers

Commentaires fermés