Aller au contenu principal

Un document rarissime sur David Hamilton et Twen, seule et unique avant-garde européenne de l’après guerre

2 novembre 2018
***

Le magazine allemand Twen, aujourd’hui disparu, a eu une influence énorme sur les années 1960 et 1970, partout en Europe. Publié au moment même de ce que l’on appelait alors (et parfois à tort) la « révolution sexuelle« , Twen a été une revue extrêmement lue, qui a connu un grand succès de public.

On peut dire que la seule et vraie avant-garde européenne de l’après guerre, c’est Willy Fleckhaus et Twen. Et David Hamilton.

Willy Fleckhaus a été capable de réunir autour de lui bien des noms, par exemple Richard Avedon et Sam Haskins mais surtout – pour ce qui nous intéresse sur ce blog – David Hamilton.

Twen est aujourd’hui une revue souvent très coûteuse sur le marché de la bibliophilie, certains numéros semblent impossibles à trouver.

Notamment, est presque introuvable le numéro où l’on aperçoit David Hamilton en couverture. C’est un numéro qu’il est très difficile de trouver sur Internet. Cherchez, vous verrez!…

Le blog « En défense de David Hamilton », aujourd’hui, publie cette admirable couverture. Une couverture historique.

Peut-être la couverture la plus rare et difficile à trouver du n° de TWEN avec David Hamilton (chemise sombre, pantalon blanc, chapeau) lors d’une séance de photographies. Numéro de TWEN de juin 1970.

Post scriptum: rappelons aux gens qui aiment ou disent aimer David Hamilton, ou croient le connaître, la parution toute récente de mon livre « Je crie à toutes filles mercis« , ouvrage hors commerce (532 pages, format 17 X 24 cm, couverture en couleurs, tirage 2000 exemplaires), ouvrage destiné à un public très restreint. Le quatorzième chapitre de ce livre est intitulé Philosophie de la Jeune Fille chez David Hamilton.

A lire:

http://maxstolzenberg.com/2018/10/28/je-cries-a-toutes-filles-mercis-and-two-other-erotic-novels-of-olivier-mathieu/

Et à regarder:

From → divers

Commentaires fermés