Aller au contenu principal

LA BIBLI. « À » TONTON, TONTAINE ET LARITON.

12 octobre 2018

Trouvé sur Internet :

La famille Mitterrand, vénale ou en déroute, brade la bibliothèque de Tonton. Et ne songe même pas à la léguer à la Bibliothèque nationale qui porte son nom je crois.

« Pour ceux qui seraient intéressés, la Maison Piasa met en vente aux enchères toute la bibliothèque de François Mitterrand. Cette vente se déroule Lundi 29 Octobre et Mardi 30 Octobre à partir de 15H00, chez Piasa, au 118 rue du Faubourg Saint-Honoré – 75008 Paris. On peut visiter les lots à vendre du 26 au 29 Octobre à la même adresse. Certains ouvrages reliés de la main même de Danielle Mitterrand (maroquin rouge, noir ou havane), sont estimés à des prix tout à fait abordables, compte tenu de la prestigieuse origine [sic] de cette collection d’ouvrages, 200 à 300 Euros pour certains d’entre eux. »

Le Figaro dont je n’ai pas la référence en parlerait en ce moment.

Bibliothèque de 20.000 ouvrages dont certains très marqués, dit-on, de l’estampille : « auteurs d’extrême-droite, voire d’extrême-extrême-droite, d’ultra-droite », dont ceux de la Collaboration. Mais qui en sera étonné de la part d’un homme qui en sa jeunesse fut Cagoulard et dont les temps de guerre font encore débat.

(Dans le même ordre d’idée, qui sait, qu’en sa jeunesse également, l’anar Léo Ferré eut quelques sympathies royalistes ? Et qu’il fut tenté, certes très peu de temps, juste après la Seconde guerre mondiale, par le « Parti », je veux dire le parti stalinien ? D’ailleurs, il a mis plus tard des poèmes d’Aragon en musique, dont la patriotique, ou patriote comme on voudra, « Affiche rouge »).

 

Amusant : plusieurs des livres « sulfureux » ayant appartenu à Tonton ont été reliés par « maman Danielle », bien connue pour ses opinions d’extrême-gauche.  Eh, oui ! les extrêmes se rejoignent au-delà de la politique et… de l’amour. Du moins pour ce qui est de la littérature quand il s’agit de reconnaître le talent et le style.  Car on peut être d’extrême-droite ou d’extrême-gauche avec de la bonne plume littéraire. Toujours meilleure, semble-t-il, que celle des modérés aux pensées communes ou mollassonnes. L’Art (avec un grand A) dépasse très largement la politique, d’ailleurs.

Rigolo : cette bibliothèque ne contiendrait pas un seul Sartre et aurait subi le désherbage des ouvrages de Zola. Manque de style !  J’en conclus que Tonton n’était pas totalement mauvais puisque, moi-même, je n’ai aucune sympathie littéraire et humaine pour ses deux auteurs totalement surfaits, du moins telle est mon opinion.

From → divers

Commentaires fermés