Aller au contenu principal

David Hamilton défendu à la télévision, chez Frédéric Taddei, par l’avocat Régis de Castelnau

10 octobre 2018
***

Frédéric Taddei, dans l’émission de télévision « Interdit d’interdire« , a donné la parole à divers invités. (Certains pas très bien éduqués, et qui coupent la parole aux autres).

L’un de ceux-ci, l’avocat Régis de Castelnau, a eu le courage de défendre David Hamilton (dans la video qui suit, vers 23:50).

J’avais eu le plaisir, il y a quelque temps, de m’entretenir longuement avec lui par téléphone, puis de lui offrir mes ouvrages sur David Hamilton.

On ne peut que saluer son courage.

 

***

 

AJOUT DE J.-P. F. :

Vous pouvez remarquer que l’émission télévisée dont il est question est celle, sans aucun doute possible, de l’un des rares journalistes qui fasse encore à peu près réellement son métier, dans une société que l’on peut qualifier de « doucement » totalitaire (mais pas toujours douce, car il existe des sujets proprement interdits et criminalisés, ceci déjà depuis une quarantaine d’années et la fin des Trente Glorieuses pour certains). Cela dit, je me doute qu’il ne se permettra pas d’inviter de vrais rebelles et vrais résistants au système. Mais c‘est F. Taddeï qui cependant a déclaré cet été :

Dans un paysage télévisuel sinistré, où les intellectuels, les chercheurs, les savants, les contestataires n’ont plus la parole et où les vrais débats ont totalement disparu, c’est la seule chaîne de télévision [RT, Russia Today] qui m’ait donné carte blanche pour faire ce que je faisais dans Ce soir ou jamais : des émissions intelligentes, sans parti pris, dans lesquelles on pourra discuter de tout, entre gens qui savent de quoi ils parlent, qu’on ne voit pas ailleurs, et qui ne sont pas d’accord entre eux.

(cf. Libération du 19 juillet dernier, « Fredéric Taddeï va animer une émission de débats sur R T France)

Oui ! dans une France « Q par-dessus tête » ou « sans queue ni tête », décadente, colonisée et rendue dingue par l’Empire mondialiste et l’Union européenne (voir le présent guignol grotesque macronien), personnellement je trouve réconfortant de m’informer (entre autres) auprès de media russes où l’on trouve un certain sérieux (du moins sur les sujets graves et importants) ou un indéniable parfum de liberté. Mais je ne suis pas fou et conserve mon œil critique. En attendant, la Vérité me semble très largement plus du côté des media russes et d’une Russie, certes imparfaite et critiquable sur certains sujets, mais très heureux rempart au bellicisme permanent et à la barbarie guerrière d’un empire gangrené en voie de destruction (et c’est bienheureux).

Mais sa mise au rencart (ou si l’on préfère : son éducation au monde réellement civilisé) ne va pas se passer sans de nombreux et très mortifères sursauts du monstre ; et peut prendre des décennies encore. Il fut un temps où des personnes disaient : « plutôt rouges que morts« . Personnellement je dis : « plutôt russes que morts« . Morts physiquement, morts civilisationnellement.

Juste retour du bâton. Ou plutôt : la roue tourne. C’est en 1949 que Radio Free Europe a été fondée par Le National Committee for a Free Europe (sic) contrôlé et financé en grande partie par la CIA. C’est en 1951 que Radio Liberty, a été fondée par l’American Committee for the Liberation of the Peoples of Russia (resic), également financé en grande partie par le Congrès des États-Unis.

Depuis 1976 les deux radios (également présentes sur Internet de nos jours) ont fusionné en vue d’effectuer (j’avais écrit : infecter) un travail de sape de plus en plus aléatoire, contesté et contestable de propagande pour l‘impérialisme décadent (et donc, d’autant dangereux, car prêt à tout). Qui s’indigne de la malveillance et de l’ingérence de cette radio installée depuis 1995 à Prague, et émettant de préférence vers les lieux les plus « sensibles » d’Europe ou du Proche-Orient (par exemple: Kosovo, Iraq, Iran) pour y mettre un bazar permanent en vue que s’y incruste durablement l’Empire, pour le plus grand malheur des peuples ?

Puisqu’on est dans ce domaine de l’information ou de la libre expression, voici quelques sites Internet, de différents styles, que je consulte plus ou moins régulièrement (et peu importent leurs étiquettes) ; mais ce ne sont pas les seuls, loin de là :

https://fr.sputniknews.com/

https://francais.rt.com/

https://www.youtube.com/channel/UCBIyR71Yvq7rWHSF2p-uH4Q

https://www.youtube.com/channel/UC9NB2nXjNtRabu3YLPB16Hg

https://www.youtube.com/channel/UCT67YOMntJxfRnO_9bXDpvw

https://www.youtube.com/channel/UCh8IvbRTnDMj7ebmXDr33hg

Je ne dis pas que c’est parfait, mais ça change de la langue de bois médiateuse dominante ; pour ne pas dire de l‘infecte propagande, totalement hégémonique et totalement inféodée aux maffias mondialistes capitalistes, au totalitarisme uniformisant, dégradant, acculturant et décivilisationnel.

From → divers

Commentaires fermés