Aller au contenu principal

Notre « rétrospective David Hamilton »: un an a passé depuis sa mort par « suicide »

24 novembre 2017

Publié le 24 novembre 2017 par defensededavidhamilton

***

Jean-Pierre Fleury, docteur en sociologie de l’Université de Nantes :

  • Nous sommes le 24 novembre 2017. Ce sera donc demain le premier anniversaire du décès, du « suicide » selon les gazettes, de David Hamilton. Vous avez publié hier, sur votre blog, un article intitulé: « Nous portons le deuil de David Hamilton« . Peu de signatures…

Olivier Mathieu:

  • Les rats sont toujours plus nombreux sur les navires quand ils appareillent que quand ils naufragent. C’est évident et purement logique. Heureusement, il y a des exceptions à la règle de la médiocrité. A ce titre, mon ami Phrère Jac, écrivain situationniste parisien – et auteur d’un petit texte dans mon livre C’est David Hamilton qu’on assassine – vient de me demander d’ajouter sa signature. De la part d’autres personnes, en revanche, grand silence… Il y a toujours davantage de gens pour lever le doigt quand on leur offre des livres en cadeau, que lorsqu’il s’agirait de réunir trois euros et donc de mettre les mains dans leurs poches pleines d’oursins… Ne parlons pas de démontrer un rien de courage…

Jean-Pierre Fleury :

  • Charlie Hebdo, une fois n’est pas coutume ai-je envie de dire, vient de publier un bon dessin où l’on voit un homme pendu, qui ne suscite d’autre réaction de ceux qui découvrent son cadavre, que: « le porc! »

Olivier Mathieu :

Jean-Pierre Fleury :

  • Et maintenant?

Olivier Mathieu :

  • Il se peut que d’autres personnes sollicitent, y compris si c’est avec retard, d’ajouter leur nom à ceux qui portent sur notre blog le deuil de David Hamilton. Mais surtout, nous allons publier de nouveaux articles. Nous continuons à diffuser des livres. Nous continuons à poser, et à nous poser, les questions qu’il faut au sujet de ce qui s’est passé, ou pas, le 25 novembre 2016 à Paris. Je devrais dire: entre le 25 novembre, date supposée de la mort de David Hamilton, et le jour où son décès a été déclaré – avec retard – à la mairie du sixième arrondissement. Dommage que les personnes que nous cherchons à interroger se refusent à nous répondre… Patience…

Faites comme elle, lisez « C’est David Hamilton qu’on assassine ».

Jean-Pierre Fleury :

  • Ce 25 novembre 2017, que faire?

Olivier Mathieu :

  • Certains – les plus couillus, les plus courageux – publieront un article en hommage à David Hamilton sur leurs blogs et leurs sites. D’autres penseront à lui. Nous, comme toujours, nous jetterons un coup d’œil dans les poubelles contemporaines appelées « journaux », nous sommes et nous serons vigilants. Nous avons de la mémoire, nous aussi…

Jean-Pierre Fleury :

  • Et votre candidature ludique-académique du 14 décembre 2017, cher Olivier Mathieu ?

Olivier Mathieu :

Je suis témoin! Moi aussi!

Jean-Pierre Fleury :

  • Un film à voir, ce 25 novembre?

Olivier Mathieu :

Propos recueillis par Jean-Pierre Fleury.

***

From → divers

Commentaires fermés