Aller au contenu principal

NON COGITO ET ERGO SUM

24 octobre 2012

Tous ces connards, ces vieilles bites,

Ces faux socrates décatis,

Ces va-t-en-guerre à mort subite

Adorant l’Homme en abattis,

Dans leur cerveau mangé aux mites…

Cogitent, gitent.

*

Au cogito des abrutis

Ferry a pris le premier quart. * 

Rien ne lui fait virer cuti :

Le sorbonnard range au placard

Comme fachotte et déglutit

L’écologie.

*

Glucksmann au jeu du grand écart

De Mao a rejoint Sarko ;

« Tous les goyim sont des lascars ! » :

Il applaudit et fait écho

Au meurtre d’un peuple bâtard.

Mater, matar. **

*

Puis vient le roi des asticots ; ***

Chandelle en main, il nous explique

Que la Lumière est – mon coco,                

La barbarie et qu’elle applique

Les droits de l’homme élu – jusqu’au

Jour où… – franco.

*

La ribambelle enfin rapplique ;

On y voit là Millet, Onfray,

Les collabos de la supplique

Anti-bicots, gardant au frais

Les dégueulis blancs hystériques

De cette clique ! ****

*

… De cette clique des cyniques

Dégénérés pantins immondes,

Larbins des maîtres fous du monde.

Hommes déchus, humains iniques !  

 

 *****

* Luc Ferry, pas Jean-Marc, bien que ce dernier soit pas mal nullard lui aussi ; autre beau cas nullard.

** « matar » plus que « mater », « tuer » en espagnol. 

*** Jean-Baptiste Botul dit le Lévitique, ou encore Kiri le Clone pour trouver que la  barbarie sourit aux petits blancs judéo-chrétiens décadents et autres gringos de la décrépitude.

**** ceci est un clin d’œil à Vomito blanco (Le sionisme et la conscience malheureuse) l’ouvrage d’Abdelkébir Khatibi, auteur marocain de langue française récemment disparu.

 

From → divers

Commentaires fermés