Aller au contenu principal

À PROPOS DES DONNEURS DE LEÇONS DE LADITE FRANCE INSOUMISE

30 juin 2022

Je reprends ici l’essentiel d’un article et d’un billet parus sur le site de « Marcel D — le media en 4 4 2 ». Et je les agrémente de divers ajouts.

Trahison de la Nupes : Manon Aubry (LFI) vote la prolongation d’un an du Certificat Covid de l’Union européenne, le 24 juin 2022

Virginie Joron : « Macron a besoin de 40 à 50 députés [pour le passe vaccinal]. On va voir qui seront les traîtres ! », le 27 juin 2022

Et tweets divers

*

Jeudi 23 juin, l’assemblée plénière du Parlement européen a approuvé l’accord avec les États membres prévoyant de prolonger de 12 mois le certificat Covid numérique européen (nom officiel du pass sanitaire). Et nous allons vous expliquer comment Manon Aubry et la Nupes se jouent de leurs électeurs.

Les députés ont approuvé par 453 voix pour, 119 contre et 19 abstentions (citoyens de l’UE) et 454 voix pour, 112 contre et 20 abstentions (ressortissants de pays tiers) l’accord conclu le 13 juin, qui prévoit des restrictions à la libre circulation dans l’UE en cas d’apparitions de nouveaux variants (NDLR : on n’est donc pas près de pouvoir circuler librement). Les règles actuelles, qui devaient arriver à expiration la semaine prochaine, sont donc prolongées jusqu’au 30 juin 2023.

Alors que tous les députés de Marine Le Pen (RN) ont voté contre, ainsi que François-Xavier Bellamy [LR] … du côté de la NUPES c’est une autre histoire. En effet — comme le souligne l’éditorialiste Patrick Edery — Manon Aubry (LFI) a demandé à son groupe de voter pour la prolongation… puis a prétexté s’être trompée. Pour tenter d’échapper à la colère de ses électeurs, elle fait valoir un document pour justifier de la rectification et ainsi faire croire que tout était rentré dans l’ordre.

Sauf que la député de La France Insoumise est malhonnête et se moque littéralement de ses électeurs — tout comme Leïla Chaibi (LFI) qui a aussi voté pour. Manon Aubry leur ment droit dans les yeux, puisque les «corrections de vote», peuvent être signalées par un député européen pour être inscrites sur la liste des résultats. Cependant, comme le souligne le guide de la plénière du Parlement européen, c’est purement symbolique, car cela ne modifie pas le résultat du scrutin. Seul le vote initial est pris en compte, la rectification ne vaut rien.

Le premier vote (celui qui compte) est en faveur des lobbies de l’industrie pharmaceutique. Le second vote de rectification (non comptabilisé mais affiché) est pour berner les électeurs. Résultat des courses, toute la Nupes a voté la prolongation d’un an du Certificat Covid de l’UE. L’attitude du groupe LFI est inacceptable, ce double jeu cache des intérêts autres que ceux du peuple.

Voici le fameux boîtier qui permet aux députés de voter

Chacun pourra voir la complexité de son usage ; quand on est pour, c’est positif et l’on passe au vert, quand on est contre, c’est négatif, et l’on reste au rouge ; quand on est incertain ou faux-jeton, on ne passe pas à l’orange, peur du gendarme, mais on s’arrête au blanc comme un z-héros ; le blanc c’est également la couleur d’un vote au cas où un doigt ripe sur le « oui » ou sur le « non » ; donc impossible de passer de « non » à « oui » (ou l’inverse) juste en ripant , comme le prétendent certains « insoumis » dont leurs chefs en particulier.

Mais finalement je crois avoir compris d’où pouvait venir cette « erreur » : les « de gauche », et en particulier les pseudo-écolos ont toujours l’œil de gauche, l’œil du progrès, fixé, rivé (et non ripé) sur le bouton de gauche, positif et vert. Celui de droite (l’œil ou le bouton) étant celui de la « réaction » et du grand danger « fachisse ».

Rappelons que mélenchon, que l’on devrait surnommer le ripeur patenté, ou plutôt très tenté, est un habitué de cette manipulation, car ce dernier a ripé sur le mauvais bouton à moult occasions, chaque fois il expliquera s’être trompé. Comme d’ailleurs pour la #PrivatisationADP lors de la #LoiPacte à l’Assemblée nationale (cf. Asselineau).

Les preuves que Manon Aubry a demandé à son groupe de voter pour le passe au parlement européen, c’est une photo de séance où elle appelle tout le monde de son groupe à voter pour, et le relevé des votes où toute la NUPES y est (les pseudo-verts en particulier, et pas que LFI).

Membre du Rassemblement National, député européen depuis 2019, Virginie Joron a touité : « Ce matin beaucoup se sentent trahis par la #Nupes mais il fallait éclaircir cette duplicité surtout avant les prochains votes à l’Assemblée nationale. Non, il n’y a pas d’erreur technique de #LFI : notre amendement de rejet de cette prolongation du Pass, ils ont voté CONTRE ! »

Cette même Virginie Joron a déclaré à Radio Courtoisie (celle que les « insoumis » ne fréquentent jamais de peur d’être contaminés) : « Sur la question du pass vaccinal, les Français peuvent compter sur les 89 députés du Rassemblement National […]. Macron a une majorité relative et il a besoin de 40 à 50 députés pour faire passer une prolongation du pass. On va voir qui seront les traîtres ! »

J’espère me tromper mais la dame Ménard femme du maire dingo de Béziers qui lèche les bottes de macron depuis quelques mois, à moins qu’elle ne soit plus apparentée RN, pourrait faire faux bond dans ce groupe.

Mais pour en revenir au passe, comme le dit Marcel, en 4 – 4 – 2, « Palme de l’hypocrisie : la Commission européenne décide qui a le droit de circuler librement ». Citant le rapporteur Juan Fernando López Aguilar (S&D, ES) : « Compte tenu de l’évolution imprévisible du virus, le Parlement a prolongé l’application du certificat d’une année, afin de garantir aux citoyens le droit de circuler librement au sein de l’UE. »

« Garantir le droit de circuler librement » alors qu’il s’agit d’une limitation du droit de circuler librement  : il y a quelque chose d’orwellien dans cette expression. Non ?!

From → divers

Commentaires fermés