Aller au contenu principal

À MÉDITER

14 février 2022

résumé d’un article d’E&R
La guerre que l’OTAN et le Pentagone tentent de déclencher contre la Russie, tout en rendant cette dernière responsable d’un possible déclenchement, serait-elle l’explication de la phrase mystérieuse d’Emmanuel Macron, prononcée en décembre 2020 ?
« Peut être que je ne pourrai pas être candidat. Peut être que je devrai faire des choses dans la dernière année, dans les derniers mois, dures parce que les circonstances l’exigeront et qui rendront impossible le fait que je puisse être candidat. »
Aujourd’hui, son pouvoir est à terre, 8 Français sur 10 sont exaspérés par ses décisions, par la dystopie qui gagne la France, et par l’effondrement moral de la gouvernance. Le covidisme ne tient plus, la répression policière a beau augmenter, rien n’y fait, les Français ne veulent plus de Macron.
La guerre sera-t-elle une fois encore le moyen de sauver les meubles de l’hyperclasse mondialiste, critiquée et honnie de partout, pour ne pas dire haïe ?
Naturellement, la presse « mainstream », Le Monde en tête, jette de l’huile sur le feu, inversant l’ordre de l’agression.
Enfin, Attali le devin vient d’écrire sur Twitter :
« Dans les années vingt du siècle précédent, une grande pandémie succéda à une très grande guerre. Dans les années vingt de ce siècle, une très grande guerre peut succéder à une grande pandémie… »
Rappelons que BHL en appelle déjà de tous ses vœux. Sur la peau des autres, bien évidemment.
Jolie racaille tout ça !

From → divers

Commentaires fermés