Aller au contenu principal

QUELQUES AUTRES RÉFLEXIONS

26 janvier 2022

Florian Philippot

#Covid19 : le vaccin est « une forme de médicament », reconnaît Jean-François Delfraissy https://tf1info.fr/sante/covid-19

Bon si le « vaccin » n’est pas vraiment un vaccin, mais «une forme de médicament» comme le dit le Pr #Delfraissy, il y a donc eu tromperie sur la marchandise ! 67 millions de Français sont légitimes à demander des comptes !

*

Du même :

Épopée canadienne pour la Liberté :

Imaginer une chaîne de camions qui se suivent sur 70 kilomètres !

*

(JPF) Quelques remarques à propos du sens à donner au spectacle social dominant (mais quand même bien ébréché) :

— La grande tâche (tache ?) des media de la domination est de s’accorder sur le roman que l’on fait jouer au peuple. Certes, en cela ils sont bien aidés par tout un tas de partis et de syndicats exsangues et subventionnés, et de tant d’associations collabos. Dégénérés. Et j’oubliais toute la clique des fantoches de la culture. Acteurs, chansonniers, et comiques en particulier !

— La plupart des dits comiques actuels ne m’ont jamais fait rire, ni même sourire. Je ne suis donc pas surpris de leur veulerie complice, intéressée. Quelques autres plus âgés, de rares autres qui avaient quelque talent sont devenus des vieux cons.

— Pour cela les media de la domination doivent s’accorder sur un récit commun (« récit », mot qui revient souvent dans une certaine critique) intégrant le réel et en en modifiant le sens. Bien sûr, facilité en ces temps-ci par des lois (des non-lois, des diktats totalitaires) d’exception. Tout est arrangé entre eux. Et ils ont tous à disposition une population largement malléable et effrayable à peu de frais (façon de parler).

— Il s’agit de faire jouer une pièce de théâtre au plus grand nombre consentant, à accorder le jeu pour des figurants réels d’une société qui se regarde elle-même pour le plus grand bonheur des oligarques politiques, pharmaceutiques, médiatiques, etc. La dégueulasserie mesquine et méprisante dominante va jusqu’à ne pas même rembourser les frais de masques et de cotillons de la population.

— Quand je dis « une société qui se regarde elle-même », je pense aux crétins masqués, alignés sur le bord des trottoirs que j’ai fini par toiser et regarder l’un après l’autre dans les yeux en souriant certaines fois où j’ai manifesté. Plaisir de dire à un masque qu’il n’est rien. Un anonyme qui se cache. Une lavette.

From → divers

Commentaires fermés