Aller au contenu principal

Le Sénat votera-t-il un passe contraire à l’état des connaissances selon les dernières déclaration de l’OMS ?

12 janvier 2022
Le Sénat votera-t-il un pass contraire à l’état des connaissances selon les dernières déclaration de l’OMS ? Voir en ligne

Le Sénat votera-t-il un pass contraire à l’état des connaissances selon les dernières déclaration de l’OMS ? Jean-Pierre,
  La recommandation claire que vient d’émettre l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) accable désormais tout projet de “pass vaccinal” qui serait adopté. Nous aurons fait notre possible pour en informer nos Sénateurs : L’OMS vient de déclarer qu’en l’état des connaissance scientifiques “une stratégie de vaccination basée sur des rappels répétés des premiers vaccins a peu de chances d’être appropriée ou viable(OMS, mardi 11 janvier 2022, source ici en anglais, traduction automatique ici). Cette conclusion officielle fige le projet de pass vaccinal, dont le but était de faire administrer le plus possible de ces rappels vaccinaux, avec un intervalle même réduit à quatre mois entre deux injections. Le projet de pass vaccinal est donc contraire à l’état de la science tel que reconnu officiellement par l’OMS depuis hier. Cette alerte de l’OMS n’est pas isolée, elle est au contraire confirmée par l’Agence Européenne du Médicament (EMA) qui recommande, depuis hier également : “Les pays devraient plutôt commencer à penser à espacer les rappels à des intervalles plus longs et à les administrer au début de l’hiver, comme le vaccin contre la grippe” (source ici). Le Sénat s’apprête ainsi à adopter une loi contraire aux dernières conclusions de l’OMS et de l’Agence Européenne du Médicament. Nul grief n’en sera fait à nos Sénateurs pour leur travail passé, y compris en Commission, car ces conclusions scientifiques ne sont connues que depuis hier. Mais aujourd’hui, les Sénateurs ne peuvent plus ignorer ce fait et devraient, à tout le moins, suspendre leurs travaux sans succomber aux coups de peur assénés par le Gouvernement sur la vitesse d’Omicron, là où l’OMS comme l’EMA y voit un bénéfice pour l’immunité collective.   Que décidera chacun de nos Sénateurs et Sénatrices, en surmontant toute éventuelle discipline de parti ?   À ce stade, nous nous en remettons à leur sagesse.
1. Cliquez ici pour voir le Communiqué de l’OMS
(en anglais)…

2. Cliquez ici pour voir une traduction (automatique)…



Voir l'article de 20 minutes
5. Voir l’article de 20 minutes…

Le projet DejaVu n’est pas une simple pétition Ce sont aussi des actions en justice Nos actions collectives interviennent dans le cadre d’un procédé légaliste mais innovant pour lutter contre les risques liberticides causés dans le cadre des lois sanitaires. Si vous faites partie des inscrits à l’action « Agir pour nos Libertés« , vous recevrez par ailleurs nos emails pour le lancement des actions collectives. Mais avant toute autre chose, nous avons souhaitons donner aux Parlementaires toutes les chances pour combattre en amont un projet liberticide non fondé sur l’état de la science c’est-à-dire, en droit, ni nécessaire, ni justifié, ni proportionné.
6. Cliquez ici pour voir le nouveau
nombre de pétitionnaires sur DejaVu…

Voir l'illustration sur l'action DejaVu

Le Sénat votera-t-il un pass contraire à l’état des connaissances selon les dernières déclaration de l’OMS ? Information proposée par la SARL LEXPRECIA, Maître Arnaud Durand,
Avocat au Barreau de Paris, 33 rue du Petit Musc, 75004 Paris, France.

From → divers

Commentaires fermés