Aller au contenu principal

ANTICONSTITUTIONNELLEMENT — RÉFLEXION D’EN HUI

5 août 2021

QUEL EST LE MOT LE PLUS LONG DE LA LANGUE FRANÇAISE (COURANTE ET NON SPÉCIALISÉE) SI CE N’EST « ANTICONSTITUTIONNELLEMENT » ?!

***

UNE LOI INIQUE INCONSTITUTIONNELLE POUR NE PAS DIRE ANTICONSTITUTIONNELLE RETOQUÉE EN PIRE ?

Ledit Conseil Constitutionnel, non pas assemblée éclairée de « sages », mais clique de courtisans et d’arrivistes sans foi ni loi, purs produits de plusieurs décennies de décrépitude politique, qui – rappelons-le – ne prononce pas des avis mais dit le Droit, imposera-t-il en prime aux dispositions totalitaires et discriminatoires de la mafia mondialiste — qui a pris en otage l’État, la République, le Peuple et entend imposer des passes à Marianne * — l’obligation dudit « pass sanitaire » pour participer aux manifestations contre ce même « pass sanitaire » ?

Ce passe sanitaire qui est une insulte à la devise de la République — Liberté, Égalité, Fraternité — est également une insulte à la langue officielle de l’État français. Déjà, rien qu’en cela, l’expression « pass sanitaire » ** révèle l’indéfectible attachement des macronistes, et plus généralement de l’essentiel de la caste politicarde, à la maffia mondialiste étatsunienne.

La meilleure traduction du mot « pass » est à mon goût : billet de faveur, tel qu’il peut être traduit parfois de l’anglais si j’en crois certains dictionnaires. Ce qui convient parfaitement à la situation. En effet, un billet de faveur n’est rien d’autre qu’un passe-droit. Dans le cas présent un avantage, une faveur, un privilège que l’on accorde à quelqu’un en contrevenant allègrement à plusieurs articles de la Constitution (liberté de se déplacer, égalité entre les citoyens, secret médical, entre autres choses).

Un passe-droit vicieux, retors et pervers à l’image de Macron et de la macronerie, puisqu’il impose aux « non vaccinés », plus exactement aux « non toxinisés » de prouver qu’ils ne sont pas porteurs du virus de la covid-19, mais ne l’impose pas aux « vaccinés » alors qu’ils peuvent l’être tout autant, voire plus sévèrement comme on l’apprend chaque jour.

Alors même qu’il y a un an il ne fallait pas soigner la Covid, si ce n’est au doliprane ! Tout en interdisant les traitements efficaces !

Ne cédons pas à l’obscurantisme scientiste officiel et au totalitarisme des criminels, des corrompus et autres cinglés.

* On me dit que le test nasal grotesque, et pas si anodin que ça, de dépistage pourrait être bientôt tarifé 45 euros ! Je suppose que le test salivaire est encore plus cher. Non remboursé par la Sécu, donc jugé inutile « ou test de confort » par cette dernière, si l’on veut rester logique… Ou alors, ou alors … la Sécu est elle aussi intégralement phagocytée par les mondialistes.

** souligné en rouge par les correcteurs d’orthographe

From → divers

Commentaires fermés