Aller au contenu principal
Tags

CHEZ SAPIR, ÇA SENT PIRE !

15 juillet 2021

Il devient de plus en plus facile de rejeter l’ivraie du bon grain, les totalitaires des gens libres. Il y en a partout des néo-dictatoriaux, petit Mao ou Stalino de service, des néo-collabos du système, à gauche, à droite, au centre, et en particulier parmi les z-élites au front bas et à la pensée obtuse. Scientistes, technologistes. « Progressistes ». Infiniment bornées. Formatées perroquets.

L’économiste plus ou moins souverainiste que j’ai toujours trouvé douteux dans ses explications (je crois avoir fait un article sur l’individu il y a quelque temps déjà), un souverainiste-sioniste autrement dit un raciste intégral, je veux parler de Jacques Sapir, vient de se fendre d’un « touite » d’un haut niveau théorique :

« Les antivax de toutes obédiences commençant à me les briser menues avec leur conneries (sic) … » etc. Certains ont applaudi la grande pensée du petit fonctionnaire économiste universitaire. Si l’Université — quintessence du conformisme intégral, et des places par cooptation — produisait beaucoup de grands esprits cela se saurait. Et avec Sapir on touche le néant conceptuel.

Et d’une : « antivax » est une expression inappropriée. Le « brillant » économiste veut sans doute parler des gens qui ne veulent pas subir 1 – le statut de mouton cobaye dans une fausse vaccination clairement dangereuse et d’ailleurs totalement inutile 2 – le statut de sous-homme dans un régime d’apartheid 3 – voire, demain le statut d’interné en camp de redressement ou de pestiféré quand les transhumanistes auront définitivement pris le pouvoir. Mot pas plus approprié que quand des crétins (comme Sapir d’ailleurs encore une fois) appellent « négationnistes » des « révisionnistes ».

Et de deux : les « antivax » sont légion dans toute la population, et en particulier dans le milieu de la santé et assimilé. Ce milieu serait-il constitué de crétins ? Ce même milieu qui est au premier rang depuis le début et que l’on a vu ramer dans un hôpital public à la ramasse à cause des restrictions budgétaires depuis des années. Comme sont anti « passe sanitaire » tout autant des « vaccinés » que des « non-vaccinés ».

Le minuscule Sapir, fils unique de Michel Sapir un psychanalyste descendant de la grande bourgeoisie russe, mais dont le nom a un aspect hongrois, est-il prêt à nous faire un état économique des lieux de l’hôpital public ? Est-il prêt à se réclamer toujours — comme son père selon wikipédia — d’une gauche intransigeante sur les principes sociaux et démocratiques ? Concernant cette seconde question, je réponds : non ! Si « social » et « démocratique » veulent dire encore quelque chose.

Enfin, il me semble bien que ces mots ont tout leur sens encore chez les dits « antivax ». Et en premier lieu parmi «  les souverainistes de toutes obédiences » (sic). Tiens l’histrion n’a pas risqué le mot « complotiste » ou « conspirationniste ». Il devrait pourtant savoir que ce qui arrive en ce moment a été prédit (la prédiction était assez facile finalement — juste de la réflexion, du bon sens, de la raison étaient nécessaires, denrées rares de nos jours même, pour ne pas dire en premier lieu, parmi les universitaires) par les dits complotistes.

Et de trois : Jacquouille, laisse-nous nous occuper comme on l’entend de notre corps. Notre corps nous appartient, comme savent le dire et le répéter les féministes qui pourtant elles sont prêtes à en faire commerce par GPA interposée. Personne ne te brise les roustons, tu te les brises tout seul. On ne va pas te chercher, fous-nous la paix.

From → divers

Commentaires fermés