Aller au contenu principal

ROTSCHILD, PFIZER, MACRON, FERRY … MAFIA ENCORE

31 mai 2021

Macron, le négociateur le plus mal payé de la planète

Lorsque Emmanuel Macron était à la Banque Rotschild, il a mené la négociation lors de la vente [d’un petit bout] de Pfizer [: sa filiale nutrition], un fabricant de laits maternels [sic]. Finalement, Nestlé* rachète Pfizer en 2012 pour la modique somme de 9 milliards d’euros. Dans toute négociation, surtout à ce niveau, le responsable de la négociation touche une commission, en pourcentage sur le montant de la transaction. En 2012, Macron déclare un million d’euros de revenus soit une commission de 0,011 %. Plutôt que de vouloir mettre Macron président de la République, je propose de le nommer à vie, grand négociateur de l’Etat, car vraiment Macron casse les prix ! En plus le gars est intelligent, propre sur lui, car surtout n’allez pas croire qu’une (grosse) partie de la commission est partie dans un paradis fiscal ; HONTE à VOUS, MACRON EST BLANC COMME NEIGE !

C’est tout de même étrange comment l’administration peut avaler de telles couleuvres et Macron en sait quelque chose, vu son parcours au sein de l’Etat qui a suivi celui de la banque Rotschild.

Le Club est l’espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n’engagent pas la rédaction.

* Nestlé : champion des paradis fiscaux comme Jersey, les îles Caïmans, le Delaware…

***

On parle de nos jours non plus de 1 million d’euros de bakchich -pardon de commissions, mais de 2,1 millions.

2020-21 : échanges de bons procédés avec Pfizer ? Conflit d’intérêt ? Renvoi d’ascenseur ? Que nenni.

Pourtant c’est curieux l’individu (Macron) aurait sous le coude, non pas une réforme révolutionnaire de la haute fonction publique, mais une réformette qui obligerait l’énarque, enfin le nouveau nom donné à ce personnage (autre réformette en cours), à passer « de gré ou de force » quelques années dans la fonction publique.

On me dit que le montant des études à l’ÉNA serait de 50.000 euros, sans les frais annexes de logement et tout le tintouin. Certains payent cash, d’autres remboursent en étant quelques années fonctionnaires. Lui-même Macron a commencé dans le privé. Concluez vous-même sur le milieu d’où sort cet élève des Jésuites déniaisé mineur par sa prof de français, et profondément jésuite lui-même.

Mais attention ! Il (Macreux, époux Trognon) n’ira pas jusqu’à obliger ce genre d’individu à rester dans le public, sans possibilité de pantoufler dans le privé. Ouf ! J’ai-t-i’ eu grand peur !

Pourriture capitaliste. « Pourriture, vite dit », me glisse à l’oreille un mauvais esprit, qui ajoute : il faut savoir que cette mafia a des frais aussi.

Ainsi, l’autre jour, c’était Luc Ferry ancien ministre de l’Éducation nationale, qui se plaignait à la téloche de n’avoir que 3000 euros de retraite (plus une broutille de 800 euros) alors même qu’il avait deux filles d’une vingtaine d’années qui faisaient des études. Je suppose dans le privé, comme le firent les enfants du laïcard (sic) et ancien ministre Chevènement autrefois.

Ferry faisait pitié, car il ne savait pas comment il allait pouvoir rembourser les frais d’études de ses deux dernières rejetonnes : 200.000 euros, qu’il avait dû emprunter. À son âge et vivant probablement à Paris, ville hyper chère (donc ville bobo et macroniste), avec des revenus de 3800 euros par mois, je doute qu’une banque ne lui accorde un tel prêt. Ce qu’il oubliait de dire, c’est que ce prêt était peut-être garanti par divers biens acquis du temps où il cumulait salaires et conférences très biens payées, ou par ceux de sa seconde femme : Marie-Caroline Becq de Fouquières.

Sacré philosophe ! Ils sont beaux nos auto-élus philosophes (au mieux, ou au pire profs de philo) : B-H L, Onfray, Ferry …

Ainsi va ce monde pignant, chlinguant, pleurnichant.

From → divers

Commentaires fermés