Aller au contenu principal

POISON D’AVRIL ?

1 avril 2021

Le guignolot sociopathe, mais néanmoins épidémiologiste distingué de l’Élysée, ennemi de la France et des Français, vient donc – bien aidé par la maffia dudit « Conseil scientifique », instance non élue pour ne pas dire illégale – de nous annoncer une bonne nouvelle.
Il n’y aura, il n’y aurait, il ne saurait y avoir de nouveau confinement. Le confinement est fini, on passe à la phase suivante. Il n’y aura aucune atteinte aux libertés individuelles.
Il y aura seulement une interdiction de vivre ! Dont le symbole est le masque (que personnellement je ne mets jamais dans la rue depuis des mois). Ce n’est quand même pas pareil. Une interdiction dictatoriale, totalitaire, liberticide, anti-démocratique. Monarchique et absolue.
Il ne faut pas tout confondre.
Enfin cela ne saura durer, au rythme où s’exprime et proteste et conteste la quasi totalité des oppositions de gauche, de droite, du centre, d’extrême-gauche et d’extrême droite, ou encore « écolo » et même (les pauvres, mis à part Philippot !) « frexiteurs », Manu va bientôt être reconnu empereur des Français, sur le modèle de Napoléon-le-petit, élu en 1848 puis confiné (pardon, confirmé) dans un rôle d’empereur deux ou trois ans après. Pour des années !
Le parallèle me paraît saisissant. Qui a dit que la France était un modèle de démocratie et de révolte populaire ?
Il faut vraiment être crétin pour faire confiance aux veaux collabos de la politicaillerie et aux ovins de la base, un très grand nombre de mes concitoyens.
On est très bien parti. On entre de plus en plus dans un cauchemar, dans un rêve fou dénué de tout sens humain. Ceaucescüien, stalinien, maoïste. Mondialiste.
D’ailleurs, j’en apprends de bonnes tous les jours. Hier soir, l’un de mes petits-fils (bientôt sept ans, l’âge de raison, dit-on, le même qui, il y a quelques mois, en revenant de l’école, avait peur de faire mourir mamies et papis et que l’on a dû rassurer) est revenu de l’école cette fois-ci avec ce message en tête, propagandisé par sa maîtresse de CP : Ce soir, écoutez bien Macron, ce qu’il va dire, et faites bien comme il va vous dire… Il n’écoute jamais Marcon, fort heureusement.
Et puis, manque de chance, mon petit-fils m’a rappelé l’autre jour qu’il n’aimait pas Macron, et qu’il voudrait bien lui faire un croche-patte. (C’est sans doute de ma faute, à cause de mon mauvais esprit, de mon esprit de mécréant congénital).
Je pense en ce moment au temps de l’Occupation, que je n’ai pas connu, mais que j’imagine très bien, avec ses veaux (comme disait De Gaulle) délateurs mais tous devenus résistants en 1945, 1946, ou pour les moins cons dès 1944.
Je pense aussi à cet immédiat après-guerre quand les grévistes furent matés par un ministre de l’intérieur socialiste. C’est dire si je n’attend pas grand chose de l’opposition de gauche. Ni de droite d’ailleurs, mais cette dernière est finalement moins hypocrite. La Le Pen n’en parlons pas elle est intégralement sur la ligne mondialiste, quant aux « Insoumis », ne nous esclaffons pas ! ils sont presque tous morts et enterrés je crois. Tous des pantins pitoyables !

From → divers

Commentaires fermés