Aller au contenu principal

Une civilisation du « sans contact »…

11 mai 2020

par rosemar
jeudi 7 mai 2020

http://rosemar.over-blog.com/2020/05/une-civilisation-du-sans-contact.html

* * *

Face à la crise sanitaire liée au coronavirus, pour limiter les risques de propagation du virus, le paiement sans contact est fortement conseillé et facilité…

Ainsi, dans les supermarchés, des messages sont diffusés régulièrement : « Pour préserver la santé de nos clients, le paiement sans contact est recommandé : vous pouvez désormais payer vos achats jusqu’à 100 euros… »

Le paiement sans contact est aussi préconisé par l’Organisation mondiale de la santé.

On peut utiliser une carte bancaire, et même un iphone ou un téléphone mobile…

Nous entrons, ainsi, dans une civilisation du sans contact…

Finies les embrassades, finis les serrements de mains, finies les accolades… Désormais, l’autre devient suspect…

Et le sens du toucher s’affaiblit : « il n’ y aura bientôt plus que les tablettes pour être tactiles », comme l’écrit fort justement Jean-Pierre Siméon dans son ouvrage intitulé La poésie sauvera le monde.

Nous perdons ainsi le contact avec le réel…

Nous sommes saturés d’images, de sons, car nous passons de plus en plus de temps devant des écrans… cette abondance aboutit à une sorte d’abrutissement… nous finissons par ne plus regarder, ne plus entendre…*

Face à ces écrans, nous perdons aussi le sens du contact charnel avec le monde…

Et avec la crise du coronavirus, cette tendance s’aggrave : les écrans s’imposent dans les communications, dans le télé-travail, il nous faut prohiber le contact avec les autres, les objets eux-mêmes deviennent suspects….

Certains en viennent même à inventer des systèmes pour ouvrir des portes sans contact : « poignées de porte, sonnettes ou boutons d’ascenseur sont devenus avec le Covid-19 des obstacles redoutés pour éviter la transmission du virus. C’est pourquoi plusieurs entreprises ou particuliers se sont lancés dans la confection de crochets multi-usages ou d’objets se substituant à la main.

Conçu en inox antibactérien, le même que celui utilisé en milieu médical, l’objet se veut facile à nettoyer avec un peu d’eau et du savon et surtout recyclable. »

Le produit, lancé il y a seulement quelques jours, a déjà reçu des commandes de plusieurs milliers de pièces. 

Une nouvelle civilisation est en train de naître : celle du sans contact, celle de la suspicion envers les autres, envers les objets…

Nos mains, ces merveilleux outils de préhension deviennent dès lors des objets de contamination…

Certains utilisent aussi des gants pour se protéger du virus, et là encore, ils perdent le contact avec le réel.

Triste monde où nous ne pourrons plus toucher, embrasser, effleurer, frôler, saisir…

Triste monde déshumanisé où les contacts humains sont réduits à néant…

*

* ne plus voir, ne plus écouter,

From → divers

Commentaires fermés