Aller au contenu principal

HISTOIRE JUIVE DU JOUR

9 mars 2019

Voici une histoire qui pourrait inspirer Judka Herpstu plus connu sous le nom de Popeck, rare humoriste national juif qui sache encore pratiquer l’auto-dérision.

Samedi dernier, en pleine campagne de délire officiel « anti-antisémite » (ou plus exactement de délire sioniste dont on a plus que marre), une stèle rappelant qu’une synagogue de Strasbourg construite à la fin du XIXe siècle, sise en cet endroit, qui avait été brûlée et rasée par les « hordes infâmes » pendant la Seconde guerre mondiale, venait d’être renversée par quelques odieux « antisémites » du coin (qui sait, Gilets Jaunes !).

Petite remarque en passant, combien de stèles en France pour rappeler que des églises sont rasées de nos jours même, par le simple bon vouloir de municipalités anticléricales, et combien d’indignations ? Et je n’en dis pas plus des profanations récurrentes d’églises ou de cimetières chrétiens ou autres, dont on ne parle pas ou si peu dans les media patentés.

Tous les éléments habituels de l’Armada « je vois des racistes gaziers anti-juifs partout », y ont été de leur couplet redondant, devenu proprement inaudible d’ailleurs, et donc particulièrement énervant, car caricatural et très généralement mensonger (et pouvant avoir ainsi l’effet totalement inverse à celui recherché) :

– Le maire PS de Strasbourg se fend d’un : « Je le dis une nouvelle fois : ça suffit ! ».

– Le président LR de ladite région Grand Est « exprime [son] indignation et [son] émotion« .

Le préfet local déclare que « l’antisémitisme porte atteinte aux valeurs de la République que tous les Français ont en partage ».

– « Enfin », le président du Parlement européen « condamne la dégradation de la stèle » et appelle à « stopper la recrudescence de l’antisémitisme ».

Seul le représentant du Consistoire israélite du Bas-Rhin, beaucoup plus sage et sensé, se dit « consterné par la dégradation de cette stèle […], que ce soit intentionnel ou non ».

On vient d’apprendre que le « renversement » de cette stèle a été le fait d’un client d’une boîte de nuit voisine qui, en faisant marche arrière, l’avait malencontreusement heurtée avec sa voiture.

Voilà où mène l’hystérie gouvernemento-politico-médiatique « anti-antisémite ».

Espérons, pour le conducteur, qu’il ne soit pas accusé par quelque petit juge aux ordres et/ou sioniste, etc., de l’avoir intentionnellement renversée.

En attendant, on ignore si, à défaut d’excuses, l’engin du délit sera expédié à la casse.

Ô monde fou et sans mesure d’un bas spectacle de mauvaise foire ! et foi.

***

J’ai reçu ce commentaire :

Si les caméras de surveillance (il y en a peut-être près de la stèle…) s’aperçoivent que le fêtard noctambule avait un gilet jaune derrière son pare-brise, c’est mal barré pour lui…😏🤣

From → divers

Commentaires fermés