Aller au contenu principal

Une belle vidéo de Roland Jaccard : des dangers que l’on encourt à défendre David Hamilton

23 avril 2018

Remarques préliminaires de J.-P. F. :

— À quoi reconnaît-on les cons ?

Et j’ajoute : les bites. Je ne veux pas me faire taper sur . . . les doigts . . . par nos amies les bêtes féministes hystériques.*

— À ce qu’ils osent tout !

Je crois que c’est Michel Audiard, grand maître dialoguiste s’il en fut — et s’il en est, car l’on regarde encore les « films d’anthologie » — qui est l’auteur de ce bon mot.

Il y a quelques jours, (cf. Opération Hamilton en Syrie: c’est du flou macronien?  

Publié le 14 avril 2018) Olivier Mathieu écrivait sur son blog :

Il m’échappe surtout que Macron ait baptisé cette opération, semble-t-il (selon certaines indiscrétions de presse) « opération Hamilton« . C’est ainsi, dit-on, que les récentes  frappes aériennes en Syrie auraient été baptisées par l’État-major français, plus exactement par le centre de planification et de conduite des opérations (CPCO) en charge de la préparation des opérations extérieures. Le choix final du nom revenant à la présidence de la République.

Si l’information est confirmée, à quel Hamilton ferait allusion « l’opération Hamilton » (14 avril 2018) de Macron?

A David Hamilton (né un 15 avril)? A qui d’autre, sinon?

On aimerait savoir.

Opération Hamilton, peut-il s’agir du photographe censé représenter le mal absolu dans le domaine photographique, qui s’est suicidé, que l’on a poussé au suicide ou que l’on a assassiné à la suite d’accusations, elles aussi, concernant des faits présumés?

Après le flou hamiltonien… C’est du flou macronien?

Eh bien, ils l’ont fait ou l’auraient fait précisément en rapport avec David Hamilton, anticipant le couac bienheureux (voulu, pas voulu ?) des bombardements exécutés par l’insensé et illégitime régime macronien « esclave » de l’Empire (Damas dixit). Et la valetaille journalo-boueuse d‘en rajouter une couche. Voir ci-dessous.

L’homme le plus pacifique qui soit, élevé ou abaissé, je n’ai pas compris, au rang d’un multi-assassin belliciste ?! Ou d’un raté des bombardements… flous ?!

T’as quoi dans la tête le morpion de l’Élysée ? T’as quoi dans la tête la morpionne Parly ? T’as quoi dans la tête (voir plus bas) le petit-journaleux qui nous parle de « photographe pédophile », de « charme » entre guillemets, de « pratiques » de « photographe mondain », et de David Hamilton « choisissant de se donner la mort ». Qu’en sais-tu ectoplasme ?

* Soit dit en passant, réflexion d’un haut niveau philosophique, à méditer : Pourquoi dit-on « un con » et « une bite » à l’inverse de la logique des genres féminin et masculin ? Vous avez quatre heures, et vous pouvez vous aider des ouvrages de référence « La Consolation » et « Les Chardons ». À midi je ramasse les copies.

Jean-Pierre Fleury.

***

Publié le 23 avril 2018 par defensededavidhamilton

***

Un article insensé sur David Hamilton:

http://www.lepoint.fr/editos-du-point/jean-guisnel/frappes-en-syrie-operation-hamilton-les-dessous-d-une-appellation-facheuse-23-04-2018-2212771_53.php

La comparaison entre l’opération de bombardement de la Syrie et l’oeuvre ou la personne de David Hamilton est tellement absurde que je ne la commente pas…

Le journaliste écrit:

« Florence Parly ne tolère pas le sexisme, mais l’opération du 14 avril a été dénommée « Hamilton », comme David Hamilton, le photographe pédophile.

Mais pourquoi donc ce nom curieux ? Il s’est tout simplement agi d’une blague vaseuse visant à moquer le flou artistique entourant l’opération, à la demande de l’exécutif, en référence aux options techniques du célèbre photographe de « charme » David Hamilton, utilisateur systématique de ce procédé. Dommage que le ministère ne se soit pas souvenu des polémiques sur les pratiques de ce photographe mondain accusé par plusieurs jeunes filles modèles de les avoir violées, la controverse enflant à tel point que David Hamilton a choisi de se donner la mort ».

Le photographe pédophile? Aucune décision de justice n’a condamné David Hamilton pour « pédophilie ».

Utilisateur systématique: c’est faux, le journaliste ne sait donc rien de l’oeuvre de David Hamilton.

Se souvenir des polémiques? Si l’on devait interdire tous les artistes qui ont suscité des « polémiques », on interdirait Villon (assassin, voleur), Baudelaire (il allait aux putes et fumait du shit), Caravage (assassin)… Un monde sans polémiques serait, sera un monde sans libertés.

David Hamilton a été accusé par Flavie Flament et deux copines à elle. Accusations tardives, hors délais légaux, et / ou rejetées par la Justice.

*********************************************

En revanche, cette magnifique vidéo de Roland Jaccard que j’engage mes lecteurs et abonnés à regarder, à diffuser, à commenter.

 

From → divers

Commentaires fermés