Aller au contenu principal

OK!!!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!!!!! DAVID HAMILTON C’ETAIT PAS OK !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

7 janvier 2018

Publié le 7 janvier 2018 par defensededavidhamilton

pour une version amplement illustrée c’est ici :

https://defensededavidhamiltonblog.wordpress.com/2018/01/07/ok-ok-ok-david-hamilton-cetait-pas-ok/

***

Jean-Pierre Fleury:

  • Un bref rappel pour la toute petite histoire: les concours de « Miss OK » étaient ouverts aux filles de 12 à 18 ans.

Olivier Mathieu:

  • Diantre. 12 ans! Donc si je comprends bien, quand David Hamilton photographiait des filles de 15 ans et plus, c’était mal. Mais les candidates Miss OK de 12 ans, tout allait bien. OK!!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!!!!!!

Jean-Pierre Fleury:

  • Le règlement d’OK Age tendre demandait l’autorisation des parents.

Olivier Mathieu:

  • Tout comme David Hamilton demandait une autorisation. OK!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!!

Jean-Pierre Fleury:

  • Oui.

Olivier Mathieu:

  • On a donc eu Mademoiselle Âge Tendre, puis Mlle Âge Tendre, puis Âge Tendre, puis OK Age tendre.

Jean-Pierre Fleury;

  • C’est exact.

Olivier Mathieu:

  • Diantre, ou ces messieurs aimaient beaucoup ce concept d’âge tendre, ou ils manquaient d’imagination dans leurs titres.

Jean-Pierre Fleury:

  • Sans doute. Et puis, OK, ça faisait bien américain. C’était « cool ».

Olivier Mathieu:

  • Ah oui, « cool » !

(Eclats de rire. Olivier Mathieu ne parvient pas à finir de prononcer le mot anglais « cool », tant il rit).

Jean-Pierre Fleury:

  • Je trouve que c’était un peu triste, ces filles de 12 à 18 ans exposées sur les couvertures de ces revues. C’était un peu triste parce que certaines avaient douze ans, c’était un peu triste parce que tout ça manquait de beauté, de sens esthétique. Ces filles avec des numéros, ça aurait pu aussi rappeler de si tristes choses, savez-vous?

Olivier Mathieu:

  • Oh oui, je sais! Je sais! OK!!!!!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!!!!!!!

Jean-Pierre Fleury:

  • Oui, ces numéros, ces photos, cette exposition de filles dont certaines avaient douze ans (ce n’est pas très vieux, douze ans) et qui prétendaient au « titre » de « Miss »… Les gens de ces magazines comme OK Age tendre, en excellents américanisés qu’ils étaient, devaient  savoir le sens de « Miss », « Mistress », maîtresse. Des maîtresses de douze ans?

Olivier Mathieu:

  • Ah oui, si David Hamilton avait fait ça… Pas OK!!!!!!!!!!! Pas OK!!!!!!!!!!!!! Pas OK!!!!!!!!!!!!!!!!

(Rires. Olivier Mathieu s’étrangle de rire)

Jean-Pierre Fleury:

  • Et tout ça, tout ça était accompagné par des conseils, du genre de porter la minijupe. La minijupe à douze ans, vous comprenez? Avec une fillette (qu’ils imaginaient bien sexy, je suppose) en minijupe, avec des peluches pour bien faire comprendre son âge tendre. Très conceptuel non?

 

Olivier Mathieu:

  • Ah oui, je comprends, je comprends! OK!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!!!!!!!! Très conceptuel! OK!!!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!!!!!

Jean-Pierre Fleury:

  • Oui, ces listes, ces photos, ces annuaires de gamines… Et, remarquez, ils les « aimaient toutes »!

 

Olivier Mathieu:

  • Oh, Jean-Pierre, c’est très touchant, cet amour; que dis-je cet amour? Cet amour universel! Car ils les aimaient toutes! Vous avez d’autres images, comme ça?

Jean-Pierre Fleury:

  • Pour être d’actualité (ça parle beaucoup de Johnny, soyons modernes, on va s’y mettre nous aussi), voyez cette photo d’une Miss OK (entre 12 et 18 ans, je ne sais pas quel âge elle avait) avec Johnny. Il s’était maquillé avec une grande fraîcheur, je trouve, sans doute pour mieux faire idole des âges tendres. Le résultat était éloquent.

 

Olivier Mathieu:

  • Oh! OK!!!!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!! C’est ravissant! Evidemment, ça change un peu de ce photographe, vous savez, qui faisait de photos poétiques, romantiques, sans maquillage ni éclairage. Vous savez, David Hamilton…

Jean-Pierre Fleury:

  • Oh! Olivier! Vous prononcez un nom dangereux à prononcer!

(Olivier Mathieu s’étrangle de rire)

Jean-Pierre Fleury:

  • Il y avait des miss de tous les âges, parmi les miss que ces messieurs ils aimaient toutes. En voici une de 17 ans.

Olivier Mathieu:

  • Oh! 17 ans! 17 ans, tant qu’il ne s’agit pas de David Hamilton, ça va non? OK!!!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!!!!

 

 

Jean-Pierre Fleury:

  • Oh! Il y avait aussi 15. L’important c’est de les aimer toutes, non?

 

Olivier Mathieu:

  • Ah oui, 15! OK!!!!!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!!!!!!!

Jean-Pierre Fleury:

  • Quand on aime, on ne compte pas, Olivier. 12, 15, 17. Bagatelles… L’important c’était de les aimer toutes. Et cette culture que ça propageait! Regardez-moi ça: « Jean-Luc Lahaye tel qu’on ne le connaît pas! »

 

Olivier Mathieu:

  • Euh, c’est qui ce monsieur? Mais vous avez raison, Jean-Pierre! Regardez surtout  les deux photos des toutes jeunes filles, sur la plage. C’est vraiment C. comme CULture… Ces photos n’étaient pas  du tout là pour les voyeurs. C’était une vraie photo de mode, pour promouvoir des maillots de bain. C’était très sain, n’est-ce pas? On devait emmener ces jeunes filles sur des plages lointaines. Les photographes se déplaçaient si loin par seul amour de la culture et de la mode. C’est touchant! OK!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!!!!!!

 

Jean-Pierre Fleury:

  • Très sain, oui… Mais qu’avez-vous, Olivier?

Olivier Mathieu:

  • Mais rien, Jean-Pierre. Je m’étranglais de  rire. Voilà, ça va mieux, maintenant. OK!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!!!!

Jean-Pierre Fleury:

  • Et ici, ce pur bisou, ce bisou fraternel, paternel  de Jean-Luc Lahaye à une Miss OK. Et une autre petite vedette avec une autre petite Miss OK…

 

 

Olivier Mathieu:

  • Ce Jean-Luc Lahaye, que je ne  connais pas , avait l’air très présent dans ce magazine dont les plus grandes vedettes annonçaient « on les aime toutes ». OK!!!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!!

Jean-Pierre Fleury:

  • Oh, Olivier, OK Age tendre c’était pour de vraies vedettes, Jean-Luc Lahaye, Michael Jackson. Pas pour des artistes comme pour ce… comment dites-vous, encore? David? David comment?

Olivier Mathieu:

  • David Hamilton.

Jean-Pierre Fleury:

  • Oh! Vous prononcez là un nom interdit, mon cher Olivier. C’est très laid, David Hamilton. le Mal absolu!…  La poésie, c’était OK Age Tendre, Jean-Luc Lahaye, Jean-Luc Delarue, Michael Jackson, c’était Flavie Lecanu Mistress OK 1988.

Olivier Mathieu:

  • OK!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! OK!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Propos recueillis par Jean-Pierre Fleury.

 

*

Olivier Mathieu:

– Maintenant, le pas OK.

Jean-Pierre Fleury :

– Ah non, Olivier ! Arrêtez! Cela pourrait donner des idées de beauté, de poésie, de romantisme aux gens! Ah non! Arrêtez! Plus jamais ça, Olivier! Plus jamais ça!

From → divers

Commentaires fermés