Aller au contenu principal

ÉCHEC ET MAT !

17 mars 2014

« Y a pas photo ! » En Ukraine le chaos en cours, en Crimée le K.O. accompli. L’ultranationalisme ukrainien hystérique, pas même évacué en civière, s’est proprement (je veux dire : avec propreté) volatilisé de Crimée.  

 

La Russie a toujours été un grand pays de joueurs d’échecs. Cela se confirme encore.

 

Dans cette partie au jeu à la pendule, ce qui vient de se passer entre les sous doués de la nomenklatura ricano-européenne, et autres pantins misérables du genre Kippa qui fait honte à Marianne, et le fin stratège Poutine et toute son équipe, est l’une des rares guerres que tout honnête homme pacifique peut approuver et applaudir.

 

Stratégie parfaite, pas une erreur tactique. Marche inéluctable.  Plus un seul pion noir du malheur sur l’échiquier à l’heure du mat.

 

L’armée russe et les milices pro-russes ont fait leur boulot, contenu toute velléité dans découdre du côté de l’armée ukrainienne et des ukrainiens ultra-nationalistes. Et permis que se tienne dans la joie libératrice et non dans le drame, un référendum qui nous fait plaisir à nous français qui n’avons pas souvent le droit à cette expression de démocratie directe. À l’inverse du référendum français de 2005 dont le résultat a été remis en cause et carrément  mis à la poubelle par la classe des politicards totalement décadents de droite et de gauche, nous savons que le vote des criméens ne sera pas remis en cause par la Fédération de Russie ou par les dirigeants de la Crimée.    

 

Sans une goutte de sang, du moins du bon côté de la frontière de Crimée, le peuple de Crimée, petit pays en nombre d’habitants, grand pays en sérieux politique populaire, et aussi longue histoire bigarrée, vient de donner une immense leçon à la bourgeoisie occidentale et ouvert la voie j’espère à des référendums en nos contrées sous domination totalitaire. Chapeau les criméens et chapeau les russes, ça c’est autre chose que les invasions yankees ! Du grand art !

 

Les suisses votent mal, les criméens votent mal, dans la semaine qui vient les vénitiens risquent eux aussi de mal voter, puis qui sait les écossais et plus sûrement les catalans espagnols bientôt. Tiens, à propos qu’en penses-tu Manu El Blanco, mon petit caudillo d’opérette, de ce qui va se passer en ta Catalogne ?

 

J’aimerais que les minus habens Kippa et autres pitres du genre Fabius-du-sang-contaminé me lisent pour que je leur dise : « fermez vos clapets de merdeux « socialos » qui depuis que le « socialisme » existe ont toujours été du côté du manche et des sales guerres ; votre nullité fait du mal, fait un tort considérable à notre pays. C’est à côté, avec Poutine que vous devriez être. Pour une Europe, mais une vraie sans amerloques et sans OTAN, et cela de l’Atlantique à l’Oural, mais vous êtes trop courtisans, arrivistes et plus encore médiocres pour ça. Vous n’avez aucun sens de l’Histoire, vous ne ferez jamais vibrer les peuples et les nations dans une saine et vivifiante fierté. »

 

Votre nullité, votre bêtise, votre incompétence de petits magouilleurs est indépassable. Vous devez faire rigoler les Russes tous les jours !  Honte à vous.

 

Les crétins Obama (qui a une bonne partie de l’opinion américaine contre lui, eh oui, même là-bas !) Merkel, Kippa et quelques autres nous disent : « le référendum est illégal, illégitime, nous ne reconnaissons pas son résultat, nous allons « sanctionner » des diplomates qui n’auront plus de visas ainsi que des entreprises russes dont nous allons geler les avoirs. » 

 

Mais les russes s’en foutent et vont vous moucher le nez.

 

Totalement aux abois, lâchée par la majorité sensée des européens, cette maffia de petits dictateurs européens s’accroche désespérément à l’arbre. Mais la branche est totalement vermoulue, encore quelques efforts, plein Ouest cette fois, et toute cette racaille va tomber au fond du ravin, dans les poubelles de l’Histoire.

 

Sachez, minables que l’on ne vous écoute plus depuis un certain temps déjà, et que mis à part les journaleux serviles, plus personne ne croit ou feint de croire à vos sornettes « démocratiques » guerrières et à votre « progrès » dans la régression, à votre nivellement par le bas.

 

Lis ça Kippa ! Cela date de ce matin, les députés suivent le peuple, je te souligne le passage important : « Le Conseil suprême de la république de Crimée, suite à l’expression directe de la volonté de la population de Crimée lors du référendum du 16 mars 2014 […] a décidé de proclamer la Crimée État souverain indépendant : la République de Crimée ». Précision, y compris Sébastopol qui avait un statut particulier. Par la même occasion, le parlement a également demandé le rattachement de la Crimée à la Fédération de Russie comme il était convenu dans les termes du référendum. Aucune surprise, je veux dire aucune mauvaise surprise. Ils sont présentement corrects.  Plus corrects que la gauche et la droite française après 2005.

 

J’ai déjà lu des imbéciles qui se plaignent du pourcentage très élevé réservé à l’indépendance. Sur place des délégués européens n’ont rien constaté de répréhensible et ont pu voir que tout se passait normalement, sans heurt ni aucune pression de qui que ce soit. Et même dans la bonne humeur et le plaisir de voter. Ce qui ne trompe pas sur l’état d’esprit de l’énorme majorité de la population qui s’était déjà dit en son sein qu’elle voulait l’indépendance. Le vote n’a donc été qu’une simple formalité, une cérémonie.  C’était déjà plié, plié depuis le coup d’État à Kiev et depuis la disparition du russe comme langue officielle d’Ukraine.  C’est ce qui s’appelle, du côté ultra-ukrainien, donner les bâtons pour se faire battre.

 

Ces mêmes imbéciles qui en sont encore resté à leur anticommunisme plus que primaire, devraient savoir que l’époque du bourrage d’urne est passée et devrait bien se mettre dans la tête que les criméens et les russes en général ne sont pas plus cons que d’autres. Et bien moins cons que les socialos et droitards français qui mènent notre pays je ne sais ou. À la dérive. 

 

Je rappelle quand même le résultat officiel :

Participation : 83,1% ; 

Pour l’indépendance : 96,77 %. Soit 80 % du corps électoral. C’est sans appel et c’est bien que ce soit ainsi. Le résultat n’est pas contestable. Sauf par les imbéciles heureux et les gens de mauvaise foi.

 

Et que je sache, c’est déjà mieux et a une autre gueule que l’indépendance sans référendum de l’État maffieux du Kossovo, non ? Dire que les serbes du Kossovo ne revendiquaient que la cantonalisation de la contrée à l’image de la Suisse, mais que l’abruti Kouchner ne voulait pas en entendre parler. Le mélange non voulu, le métissage obligatoire ; on voit ce que ça donne. Il n’a pas fait long feu là-bas et n’a pas attendu de se faire descendre par un albanais ou un serbe un peu vif pour fuir de la chienlit qu’il avait aidé à mettre en place.  

 

C’est également mieux en voix que le référendum du 23 octobre 1955 en Sarre protectorat français qui a réintégré l’Allemagne après son refus à 67,7% des voix de devenir un « district » européen qui aurait été intégrée à une future fédération européenne de l’Ouest.

 

Si 80% du corps électoral n’est pas suffisant pour Monsieur 16% dans les sondages, alors on est bien obligé de déclarer que Kippa n’est pas plus démocrate que je suis socialo.  Certes le « socialisme » est le summum, le nec plus ultra de la quintessence politique scientifique et bénie des dieux. Le « socialisme » a toujours raison ; qui n’est pas avec lui est d’ailleurs contre lui et qui est contre lui est fasciste, raciste, enfin barbare et tout le reste. Mais ça minus, c’est juste dans ta petite tête anti-calotte, mais pourtant bien calottée sioniste et toute enculottée d’encens des loges.  Pas dans le réel. À qui peux-tu faire croire que le bellicisme socialo, le sionisme socialo, le soutien à un parti ouvertement néo-nazi tendance skinhead et particulièrement xénophobe ukrainien est « de gauche », ou socialo, petit moustique, gros mou et insignifiant de la politique ?

 

Près de 97% pour l’indépendance, ça sent la magouille « stalinienne » pour les indécrottables antirusses.  97%, ça ne serait pas assez pour le minus élyséen ?  Non, ce n’est pas que ce n’est pas assez, mais c’est que ce n’est pas bon !   Le suffrage universel, mais je m’en tape nous dit le petit socialo, 97% pour l’indépendance, c’est 97% pour le mal russe, c’est 97% de crétins ou de manipulés. Il ne peut pas en être autrement puisque par définition le « socialisme »  dont je suis le chefaillon en France a toujours raison. On ne va pas m’apprendre quel est le bonheur pour l’humanité, quand même !  Ah, que c’est dur d’être un Élu, enfin un demi-Élu, un Élu par alliance, une pièce rapportée.

 

– Que tu ajouterais aussi que les minorités… que ceci, que cela… Ben, là, tu as encore tout faux.

 

Et d’une, contrairement à ce qui a été annoncé, énonce, répété, ressassé (parfois montré dans ce qui pour moi ressemblait plus à un ghetto de marginaux qu’à une communauté intégrée) les tatars mais aussi les ukrainiens et autres minorités ont participé au moins en partie au vote et, qui plus est, on pour une part « mal votés ». Eh, oui ! Simple arithmétique puisque les russes représentent 58% de la population totale, les ukrainiens 24% et les tatars 12% (il y a encore d’autres minorités dont une bonne part parle d’ailleurs russe).

 

Et de deux, ne voulant aucun conflit inter-ethnique le Conseil Suprême a fait entrer le référendum dans le cadre d’une république laïque, multiethnique et multiconfessionnelle. Quand ils ont une religion, les russes y sont orthodoxes, les ukrainiens également (il existe des ukrainiens catholiques, mais c’est essentiellement en Galicie ex polonaise), les tatars (qui par ailleurs parlent le tatar ou le russe) sont musulmans.  Il y a aussi d’autres chrétiens, arméniens, grecs, etc.

 

Tiens, les grecs, justement : on apprend que la communauté grecque de la ville de Marioupol, port situé à l’Est de l’Ukraine, dans l’oblat de Donetsk, communauté qui compte plus de 200 000 personnes, soit près de la moitié de la population de la ville, envisage un retour volontaire en Crimée, leur terre historique, c’est du moins ce qu’affirme les représentants de la communauté grecque d’Ukraine. « En ce moment, 3500 Grecs de Marioupol ont déjà déménagé vers la péninsule », a noté le vice-président du Conseil suprême de Crimée, Olga Kovitidi.

Et de trois, il a été convenu entre les autorités de Crimée et les représentants de la communauté tatare que celle-ci serait surreprésentée dans les instances officielles. Le personnage le plus important de cette communauté s’en est même entretenu avec Poutine la semaine dernière.

Au fait, Monsieur 16%, Monsieur l’incompétent que pensez-vous des régions bretonne, alsacienne, basque, corse, etc. etc. ? Pourquoi n’avez-vous pas encore daigné vous rendre en ces contrées de France ? Certes, la France profonde – même la Corrèze – n’est remplie que de ploucs et autres locdus, ça on sait, on a bien compris, mais ne pas dire un seul mot aux bretons et encore moins vous rendre chez les Bonnets Rouges alors que ces derniers vous ont pour une bonne part accordé leur voix, n’est-ce pas une légère erreur tactique ? Auriez-vous peur ? Ou seriez-vous totalement irresponsable ? Votre but ne serait-il pas de rechercher l’éclatement de la France ? Faire de l’Europe des États-Unis à l’américaine ?

From → divers

Commentaires fermés