Aller au contenu principal

QUELQUES MOTS SUR LE PÈZE DE CLUBS SPORTIFS PROFESSIONNELS

9 novembre 2013

Voici arrondis au million d’euros, les montants des budgets 2013-2014 des clubs professionnels français de deux sports (généralement) de plein-air : le football et le rugby. Le fric, le flouze, l’artiche, élément essentiel dans les palmarès et classements des championnats. La première éthique sportive, dans cette logique de sport compétition, serait pour le moins de limiter au raisonnable les budgets. Mais il en est autrement.

De plus, je ne sais pas comment on peut dire encore, simple exemple, « les parisiens », comme on peut l’entendre dans les commentaires sportifs quand la plupart des joueurs ne sont ni parisiens, ni français, souvent pas même européens et les capitaux de la grande démocratie du Quatar, ou « monégasque » quand le principal actionnaire du club de Monaco n’est plus la principauté mais un milliardaire russe véreux (redondance) qui en échange a obtenu la nationalité monégasque (au cas où…).

Totalitarisme capitaliste, uniformisation du monde mis en spectacle, mercenariat décadent…

Ligue 1 de football (20 clubs)

Top 14 de rugby

Pro D 2 (16)

En italique : les clubs les plus riches de rugby à treize *

Ligue 2 de football (20)

Paris Saint-Germain : 400 M€

Lyon : 133 ME

Monaco : 130 M€

Marseille : 125 M€

Lille : 75 M€

Saint Etienne : 70 M€

Bordeaux : 58 M€

Rennes : 44 M€

Sochaux : 40 M€

Montpellier : 39 M€

Lorient : 36 M€

 

Toulouse : 35 M€

 

Nice : 32 M€

 

 

Nantes : 32 M€

 

 

Toulouse : 32 M€

 

 

Valenciennes : 32 M€

 

 

Evian Thonon-Gaillard : 28 M€

 

 

Reims : 27 M€

Clermont-Ferrand : 27 M€

 

 

Stade Français : 25 M€

 

 

Toulon : 24 M€

 

Ajaccio : 22 M€

Racing Métro : 22 M€

 

SC Bastia : 22 M€

 

 

Guingamp : 22 M€

 

Lens : 22 M€

Montpellier : 20 M€

 

Grenoble : 19 M€

 

Bayonne : 18 M€

 

Castres : 17 M€

Biarritz : 17 M€

Auxerre : 17 M€

Perpignan : 15 M€

Nancy : 15 M€

Lyon : 15M€

Metz : 14 M€

Bordeaux-Bègles : 13 M€

Le Havre : 13 M€

 

Brest : 12 M€

Caen : 12 M€

Troyes : 12 M€

Brive : 11 M€

 

 

Dijon : 10 M€

Oyonnax : 9 M€

Agen : 9 M€

La Rochelle : 9 M€

Pau : 9 M€

Angers : 9 M€

Châteauroux : 9 M€

Nîmes : 9 M€

Tours : 9 M€

 

Laval : 8 M€

Niort : 8 M€

Perpignan (Dragons catalans) :

7M€

Clermont : 7 M€

 

Créteil : 6 M€

Albi : 5M€

Béziers : 5M€

Colomiers : 5M€

Mont-de-Marsan :5M€

Narbonne : 5 M€

Tarbes : 5M€ 

Arles-Avignon : 5 M€

CA Bastia : 5 M€

Istres : 5 M€

Aurillac : 4M€

Bourg-en-Bresse : 4M€

Bourgoin-Jallieu : 4 M€

Carcassonne : 4M€

Dax : 4M€

Auch : 2 M€

Toulouse Olympique : 2 M€

Carcassonne, Lézignan, Pia:

1M€

* les clubs professionnels ou semi-professionnels de rugby à treize se retrouvent dans le championnat « élite » constitué de 20 clubs (il y a peu encore de 8 ou 9) en trois poules de 8, 6 et 6 clubs. Ces clubs se concentrent essentiellement en Pays catalan et autour, Languedoc ou jusqu’à Toulouse qui a fréquenté peu de temps la Champion League anglaise (seconde division), ou la vallée du Rhône jusqu’à Lyon ; Les Dragons catalans (fusion partielle des clubs de Perpignan (le Treize catalan) et de Saint-Estève) évoluent au plus haut niveau dans la Super League anglaise. Il n’est pas facile de trouver des chiffres précis et récents des budgets. Certains autres clubs semblent tourner autour du demi-million ou ont peut-être atteint le million d’euros : Avignon, Limoux, Villeneuve, Montpellier, Saint-Estève, Lescure, etc.      

Il manque ici pour être complet du côté football quelques clubs officiellement professionnels (des relégués de première et/ou seconde division) ou semi-professionnels qui sont en National. Sans préjuger de tous les clubs de football faussement amateurs (en National, voire CFA ou plus bas encore) et la même chose du côté rugby (en Fédérale). Curieuses associations « loi 1901 » dans le sport comme dans d’autres domaines.

Une autre fois on verra les clubs de sports en salle (basket, hand-ball, volley-ball).

P.S.

J’ajoute que les salaires sont généralement sans commune mesure entre le football et le rugby, mais le rugby, pourtant depuis si peu officiellement professionnel, fait de fulgurants « progrès » (comme disent les imbéciles).

Sujet connexe que j’aborderai une autre fois également (avec l’exemple du cyclisme) : celui du dopage.

From → divers

Commentaires fermés