Aller au contenu principal

SUR LE FRONT DE LA CORRUPTION MONDIALISTE

28 juillet 2021

Le ministre de la Santé du Brésil vient d’être arrêté. Il s’avère qu’il aurait réclamé un pot de vin d’un million de dollars à Astra Zeneca en échange de l’achat et d’une exclusivité de consommation (car il s’agit bien de commerce) de leurs produits.


Les nôtres noyés dans les conflits d’intérêt font très probablement pareil, mais sans doute plus discrètement. À moins que la gangrène étatique (gouvernementale, policière, judiciaire) ne soit encore plus accentuée chez nous qu’au Brésil, pays de toutes les corruptions.

From → divers

Commentaires fermés